leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Wade à Serigne Mbaye Sy Mansour: "J’avais dit à Al Amine que s’il me demandait d’arrêter la politique..."


Rédigé par leral.net le Lundi 25 Septembre 2017 à 08:58 | | 0 commentaire(s)|

L’ancien président Abdoulaye Wade à la tête d’une forte délégation, a effectué le déplacement hier, à Tivaouane, au troisième jour du rappel à Dieu de Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine, pour présenter ses condoléances. Sur place, Me Wade a rappelé ses rapports avec la famille Sy et son amitié avec Cheikh Ahmed Tidiane Sy Al Makhtoum, son client, qu’il a défendu lorsque l’ancien président Leopold Sédar Senghor l’avait mis en prison.

Le pape du Sopi a regretté la disparition d’Al Amine, avec qui il a tissé de solides liens d’amitié et d’affection. « J’avais dit à Serigne Abdoul Aziz Sy que s’il me demandait d’arrêter la politique, j’allais le faire sans même lui demander les raisons. Parce que je reconnaissais son autorité », a-t-il confié. A son tour, le nouveau Khalife présenté ses condoléances à Me Wade. «Abdoul Aziz Sy Al Amine était votre ami et confident. Nous avons toujours eu de bons rapports. Vous avez honoré chacun de nous. Certes, vous êtes disciples de Serigne Touba, mais vous donnez aussi autant d’égard à la famille Sy », a déclaré Serigne Mbaye Sy Mansour à l’ancien président.

Poursuivant son propos, le Khalife général des Tidjanes a noté que Me Wade était une référencer en matière de savoir. « Je prie Dieu pour que tu aies une longue vie. Vous avez un penchant pour la politique. C’est pourquoi, vous ne pouvez plus arrêter. Mais ce n’est pas grave », a-t-il dit. Serigne Babacar Sy Mansour a conseillé Me Wade de faire de son travail, son dernier rempart vers Dieu. «Je sais que vous êtes sur cette voie sinon vous ne parleriez jamais de Dieu ni de la religion. Mais, ce n’est jamais suffisant d’adorer Dieu. Quand on m’a annoncé votre venue, j’étais honoré », dira-t-il.



L'Observateur