leral.net | S'informer en temps réel

Wade à propos du Fesman : ‘Le report n'est pas exclu’

Plusieurs fois repoussé, le Fesman 3 risque encore d’être reporté. Le chef de l’Etat, qui s’est exprimé sur le sujet hier à son retour de voyage, n’en a pas exclu l’idée. Préférant d’abord faire le point avec les différentes commissions et consulter les grands décideurs avant de prendre une décision.


Rédigé par leral.net le Vendredi 17 Juillet 2009 à 18:04 | | 0 commentaire(s)|

Wade à propos du Fesman : ‘Le report n'est pas exclu’
La menace sur le report du Fesman 3 persiste. De retour des Etats-Unis, hier soir, le président Wade a maintenu le flou sur le report annoncé du troisième Festival mondial des arts nègres (Fesman 3) qui doit se tenir à Dakar du 1er au 14 décembre prochain. ‘Le report n’est pas exclu. Mais, la question n’est pas encore traitée. Je n’ai pas encore pris de décision pour l’instant’, a affirmé le chef de l’Etat au micro de la télévision nationale, Rts. Avant d’ajouter : ‘On est en train de se consulter entre certains grands décideurs pour pouvoir faire le point des préparations.’ Mais, le président de la République a souligné que le gouvernement du Sénégal est libre de prendre une décision sur le Fesman. Car ‘il ne doit rien à qui que ce soit. Personne n’a jusqu’à présent verser un franc dans ce festival si ce n’est le gouvernement du Sénégal qui a débloqué 2 milliards’, a affirmé Me Wade. Qui estime que l’organisation d’un tel évènement suppose l’existence de structures pour recevoir les différentes manifestations. ‘Les différentes activités, l’organisation de ce festival demandent énormément de choses. Maintenant, s’il se trouve que l’organisation est en retard, il faut que l’on en tienne compte. Le Fesman va réunir plus de 100 mille personnes. Des chefs d’Etat vont venir avec leurs troupes. Et tout cela doit être bien géré pour éviter tout incident diplomatique’, indique Me Wade. Même s’il estime que les problèmes rencontrés tiennent à l’ampleur que prend l’évènement par rapport au degré d’organisation de notre pays, le président Wade a pointé un doigt accusateur vers l’organisation du Fesman. ‘L’organisation, elle, il faut l’organiser. Tout le monde est prêt, sauf l’organisation’, a-t-il fait remarquer.
Sceptique sur les possibilités de tout mettre en œuvre avant la date indiquée, et déclarant ne pas être gêné par le report de l’évènement, le président Wade compte s’ouvrir aux opinions de personnes concernées par l’organisation avant toute décision. ‘Je vais parler au président Lula [du Brésil] qui était invité d’honneur. Je consulterai d’autres aussi. Et sur cette base, nous allons prendre une décision. On verra en fonction de tout cela, si on va y aller à tête baissée ou pas. Et à ce moment-là, peut être qu’il faudra reformuler le festival par rapport aux manifestations, car nous avons déjà fait appel à la toute la Diaspora’, a soutenu le président Wade.

Cette sortie du président de la République relance le débat sur le report de ce grand rendez-vous culture. Mardi dernier, à New York, le Chef de l’Etat avait annoncé qu’il s’accordait un temps de réflexion de quinze jours avant de se décider. Une déclaration qui intervient à la suite d’une autre faite lors d’un Conseil présidentiel sur le Fesman, tenu le 9 Juin dernier : Wade s’était dit ‘effrayé’ par le travail qui restait à abattre dans l’organisation.

source walfadri






Hebergeur d'image