leral.net | S'informer en temps réel

Wade contre M23 : au bout de la bataille psychologique

Jusqu’au bout, le président Wade et le M23 vont se livrer à une bataille psychologique qui sera une des clefs de la prochaine campagne électorale. Après le jeu de cache-cache politicien, c’est bien le temps des menaces pour pousser son adversaire au bout et gagner la bataille de l’usure. Jamais avare de piques assassines à l’endroit des opposants et du M23, le candidat du Pds à la candidature controversée a prévenu son monde : il est engagé à mater ses adversaires si jamais sa candidature était validée et que ses rivaux persistaient à vouloir brûler le pays.


Rédigé par leral.net le Mercredi 25 Janvier 2012 à 16:31 | | 4 commentaire(s)|

Wade contre M23 : au bout de la bataille psychologique
Réponse du M23 : il n’y aura pas d’élection présidentielle si jamais le Conseil constitutionnel validait la candidature de Wade. Doit-on craindre le pire ? Le pouvoir des mots avant celui des maux ? Le décor est planté. La bataille psychologique pour le contrôle des nerfs est à son comble. Si le parti au pouvoir et l’opposition cherchaient à se faire peur, ils ne pouvaient mieux faire. A quelques heures du verdict des 5 sages, le Sénégal est face à ses vieux démons politiques. Le monde entier observe ce pays naguère réputé pour sa démocratie mais, dans un camp comme dans l’autre on semble s’être définitivement braqué. Les faucons respectifs ont le pris le dessus sur les colombes des deux camps. Le président Wade et le M23 n’ont jamais dialogué et ne le feront pas. Hier, sur la tribune de la place de l’Obélisque oû il avait convié ses partisans pour un rassemblement de la paix, le secrétaire général national du Pds s’est montré apte à engager cet ultime combat de son parcours politique si nerveux. Avec des mots guerriers et menaçants, il a répété ce que tout le monde pressentait : il n’est pas homme à se laisser intimider par les invectives de ses adversaires. A l’autre bout de la ville, le M23, à travers ses leaders, s’est radicalisé : soit le Conseil constitutionnel invalide la candidature de Wade, soit le Sénégal sera un pays ingouvernable. Les signaux sont clairs : ne laisser poindre aucun signe de faiblesse face à l’adversaire. Comme pour exacerber le climat de tension, le directeur de campagne de Wade, Souleymane Ndéné Ndiaye, a déposé hier le dossier de candidature du libéral en chef au Conseil constitutionnel. Les jeux sont faits. Aux cinq sages de dire le droit. Le peuple sénégalais retient son souffle face à cette situation inédite qui changera à jamais le visage du pays. Wade contre le M23 : c’est la démocratie à l’africaine qui cherche à accoucher de nouveau. De quoi ? De beaux enfants ou de vilains monstres ? Le droit est interpellé dans cet imbroglio politique. A ce moment de cette bataille psychologique, tous les ressorts émotionnels ont déjà été convoqués par les belligérants. Si la communauté internationale s’est mêlée au débat sur la candidature de Wade, c’est qu’elle a voulu anticiper le pire : à savoir le chaos. C’est bien cela : l’autre étape de cette guerre d’usure mène irrémédiablement au néant. A moins que…


(Xamle.net)



1.Posté par big le 25/01/2012 18:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La candidature de Wade sera validée et il ne se passera rien du tout. Les gens du M23 ne parlent que pour eux et leurs intérêts personnel. Depuis le 23juin, le peuple sénégalais les a découvert et ils peinent depuis lors à remplir leur meeting.

2.Posté par bla le 25/01/2012 18:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Alioune Tine a réussi à voler la vedette aux candidats membre du M23. Depuis le 23 juin c'est ce politicien encagoulé qui essaie de semer le désordre main en vain. Depuis lors ils n'ont plus rie remporté

3.Posté par bip le 25/01/2012 18:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

SI la bataille psychologique devait être déterminant sincèrement on peut proclamer Wade vainqueur. Il a perdu la main un seul instant et ce fut la fameuse journée du 23juin mais depuis lors, il gagne toutes les batailles en attendant la grande guerre

4.Posté par ibo le 25/01/2012 19:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Qui est Alioune Tine pour le Sénégal? Qu'a fait pour nous?

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image