leral.net | S'informer en temps réel

Wade et Idy complotent contre Macky à Paris

Les élections locales sont pour bientôt et les différents états majors politiques impliqués s’y préparent activement. Pour le Pds, Me Wade a soutenu lors de la réunion du comité directeur que son parti se liguerait avec tous les autres pour battre la coalition BBY dans le pays lors des locales. Pour atteindre l’objectif fixé, le «Pape» du Sopi est rentré à Paris pour préparer le butin de guerre pour la campagne électorale. Ce départ est de suite suivi par celui d’Idrissa Seck. Selon des sources, les deux hommes ont aménagé leur calendrier pour se rencontrer à Paris afin de concocter un plan anti-Macky.


Rédigé par leral.net le Mercredi 4 Juin 2014 à 12:00 | | 14 commentaire(s)|

Wade et Idy complotent contre Macky à Paris
Apparemment ni Idrissa Seck encore moins Abdoulaye Wade ne semblent digérer leur défaite devant Macky Sall, lors de la dernière présidentielle. La traque des biens mal acquis et l’incarcération de Karim Wade aidant, l’ancien chef de l’Etat garde une dent grosse contre son successeur qui passe pour quelqu’un qui cherche à le nuire via ses enfants légitimes comme putatifs.

Quand à Idrissa, après avoir annoncé que l’année 2013, était l’an zéro de sa vie politique, est entré dans une radicalisation contre le régime de Macky Sall dont il a été l’associé jusqu’à sa sortie au vitriol sur les antennes de la RFM, le 25 mars 2013.

Une sortie suite à laquelle, il quittera d’ailleurs la coalition Benno Bokk Yakaar (BBY). Depuis, il est entré dans une radicalité et ne cesse de pilonner le président de l’Alliance pour la République (APR) avec des propos virulents. Comme qui dirait, Macky Sall et son régime sont devenus pour le président de Rewmi une sorte de punching-ball.

Cette antipathie est allée jusqu’à lui faire oublier les principes républicains. Car, avec le Conseil des ministres décentralisé qui se tiendra demain à Thiès, le premier magistrat de la ville avait dans un premier temps refusé d’accueillir son hôte de président.

Pour Idrissa Seck et ses partisans, cette visite de Macky Sall aurait des relents politiques. C’est pourquoi, il avait décidé de partir à Caen pour honorer une invitation sur le débarquement en Normandie.

Finalement, il se rétractera, après une cacophonie enregistrée dans les rangs de son parti, pour invoquer la nécessité d’offrir à Macky Sall « un accueil républicain » avant de s’envoler pour la Normandie pour prendre part aux festivités commémorant le débarquement de Normandie.

Seulement, ce départ coïncide avec celui de Me Wade vers la France. Ce qui laisse supposer moult tergiversations.

Selon des sources proches du PDS, Me Wade récuse toute alliance avec Macky Sall (“tout sauf Macky“) et invite ses partisans à travailler pour battre la coalition BBY partout dans le pays lors des élections locales.

Pour se faire, le « Pape » du Sopi a repris les airs en direction de la France pour préparer un butin de guerre en perspective de la campagne électorale. Avant son départ, il a tenu à rassurer le chargé des élections au sein de sa formation politique, Modou Diagne Fada que les moyens seront présents à gogo.

Aussi, des sources sûres nous signalent que Me Wade et son fils putatif vont se rencontrer en France afin de concocter et de consolider leur plan anti-Macky Sall qu’ils veulent faire prospérer sous la bannière des « retrouvailles de la famille libérale ».

Un rapprochement entre les deux partis serait même à l’ordre du jour. Selon nos interlocuteurs, Idrissa Seck n’aurait plus d’argent pour faire face à la coalition BBY dans son fief à Thiés dont la bataille contre le parti présidentiel semble inéluctable.

Me Wade, qui voudrait que l’APR soit battue partout dans le pays, serait prêt à épauler son « ex-fils », afin de sortir vainqueur du duel contre Macky Sall.

Vérité du Jour






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image