leral.net | S'informer en temps réel

Wade et ses trois dossiers

Revenu hier soir à Dakar, après un séjour d'une dizaine de jours à Paris, Abdoulaye Wade fait face à trois défis : envoyer Macky Sall dans les cordes aux prochaines Locales, obtenir la libération de Karim Wade et passer le témoin à la tête du Pds.


Rédigé par leral.net le Vendredi 13 Juin 2014 à 21:52 | | 1 commentaire(s)|

Wade et ses trois dossiers
Abdoulaye Wade est revenu à Dakar comme il était parti à Paris il y a une dizaine de jours. Sans tambours ni trompette. Loin de la clameur de son premier retour au Sénégal, deux ans après sa défaite à la présidentielle, l’ancien chef de l’État est arrivé sans bruit, hier soir. Il était accompagné de son épouse, Viviane Wade. L'information donnée par Le Quotidien est confirmée par Me El Hadji Amadou Sall et Mayoro Faye, deux responsables du Pds contactés par SenePlus.Com.

Ces derniers affirment cependant ignorer le programme du secrétaire général du Pds durant son séjour au Sénégal. Ils disent vouloir donner au le pape du Sopi "le temps de poser ses valises" avant d'envisager la suite. Mais une chose est sûre, trois dossiers majeurs interpellent le prédécesseur de Macky Sall : l’affaire Karim Wade, les élections locales et le renouvellement des instances du Pds.

Malgré ses dénégations et celles d’une partie de son entourage, d’aucuns soutiennent mordicus que Wade a quitté sa retraite de Versailles avec le seul espoir d’obtenir la libération de son fils. Celui-ci devrait être jugé au mois de juillet pour détournement de deniers publics. Après avoir laissé entendre qu’il n’hésiterait pas à utiliser la Rue pour toucher son but (la preuve que seul le sort de Karim l’intéresse ?), il semble désormais résolu à laisser la justice suivre son cours tout en manœuvrant (négociant ?) en coulisses.

Mais avant le procès Karim Wade, Abdoulaye Wade devra se pencher sur les Locales du 29 juin. Il appelle ses partisans à s’unir avec toutes les forces intéressées pour infliger une raclée au régime de Macky Sall. Sa capacité d’attirer, d’électriser et de mobiliser les foules- même aujourd’hui au rabais- sera précieuse dans cette perspective. D’autant que les responsables du Pds pataugent dans la torpeur et la division.

Wade fait du prochain scrutin une bonne occasion pour prouver qu’avec l’élection de Macky Sall à son détriment, le 25 mars 2012, il s’est produit à la tête du Sénégal une erreur de casting. Certes un revers du camp présidentiel aux Locales ne serait pas le moyen parfait d’étayer cette thèse, mais elle serait difficilement réfutable. Aussi, le cas échéant, il permettra à Wade "d'avoir la main" en vue du procès de son fils, le mois suivant.

Mais l’objectif crucial de Wade au crépuscule de sa vie politique, c’est de laisser les rênes de son parti à un homme ou une femme capable de perpétuer son legs tout en relevant les nouveaux défis qui interpelle le Pds dans un champ politique en recomposition. Un congrès est prévu avant la fin de l’année.

Qui sera le prochain secrétaire général ? La transition se fera-t-elle de façon transparente et démocratique, comme le suggèrent ouvertement plusieurs responsables libéraux ? Après le congrès de renouvellement des instances du parti, les divisions entre frères de parti seront-elles tues ? Quel projet de société alternatif en vue de la prochaine présidentielle ? Quel rôle jouera Karim Wade, qui ne cache plus son ambition de briguer le fauteuil de président de la République ?

Autant de questions qui interpellent les libéraux et dont les premiers éléments de réponse devraient tomber après les Locales. Ces échéances devant déterminer la légitimité des forces en présence et, peut-être, permettre à Wade d’avoir une meilleure idée du meilleur profil pour lui succéder à la tête du Pds.

Seneplus.com






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image