leral.net | S'informer en temps réel

Wade manœuvre contre Macky

Vingt-quatre heures après son retour de la France, Me Abdoulaye Wade renoue avec les audiences. Hier dans l’après-midi, en présence de nombreux responsables libéraux, il a reçu Pape Diop, Djibo Leyti Ka, Abdoulaye Baldé, Mamour Cissé, Talla Sylla… pour arrêter une stratégie électorale commune en direction des locales dont la campagne s’est ouverte aujourd’hui. A cet effet, la commission des Finances du comité électoral du Pds avait estimé les besoins à… 2 milliards de francs Cfa. Mais au finish…


Rédigé par leral.net le Samedi 14 Juin 2014 à 18:58 | | 1 commentaire(s)|

Wade manœuvre contre Macky
Autant le camp présidentiel avec à sa tête le Président Macky Sall ne lésine pas sur les tactiques et stratagèmes politiques et les moyens financiers et logistiques pour remporter le maximum de collectivités locales au soir du 29 juin prochain, autant le Parti démocratique sénégalais (Pds) réfléchit sur toutes les combinaisons possibles pouvant lui permettre d’infliger une sévère correction à la liste Benno Bokk Yakaar (Bby). C’est dans ce cadre que s’inscrit la rencontre qui a réuni hier au domicile de Me Abdoulaye Wade de nombreux responsables du Pds et quelques leaders de l’opposition parmi lesquels on peut citer Pape Diop, Abdoulaye Baldé, Djibo Leïty Ka, Mamadou Diop Decroix, Mamour Cissé et Talla Sylla. Cette réunion qui a essentiellement porté sur les élections locales dont la campagne démarre aujourd’hui a été une occasion pour l’ancien chef de l’Etat d’appeler ses hôtes à constituer un large front de l’opposition pour infliger une cinglante défaite à la coalition Benno Bokk Yakaar (Bby).

Selon le pape du Sopi qui revient fraîchement de Versailles, les élections locales doivent être considérées comme un référendum. C’est pourquoi il a demandé à mettre ensemble les résultats des partis et coalitions de partis de l’opposition en lice pour le scrutin du 29 juin prochain. Même si la rencontre d’hier était juste une prise de contact et a permis de sceller un gentleman agreement, les invités de Wade n’ont pas manqué de donner leurs avis sur la conduite à tenir en direction des prochaines élections.

TALLA SYLLA OFFRE UN CD A WADE

Ainsi, dans le but d’approfondir les discussions, le secrétaire général national du Pds et ses «amis» opposants ont décidé de se retrouver mardi prochain, annoncent nos sources qui s’attardent un peu sur la participation de Talla Sylla à la rencontre d’hier. Et c’est pour renseigner que le leader du mouvement Wallu avait dans ses bagages un Cd de son nouveau single intitulé «Macky Yoni», qu’il a offert au chef de file des libéraux.

AMADOU TIDIANE WONE, NOUVEAU DIRECTEUR DE CABINET DE WADE

L’ancien ministre de la Culture sous l’ancien régime revient en force dans le dispositif de Me Wade. Des sources dignes de foi renseignent que le pape du Sopi a décidé de faire d’Amadou Tidiane Wone dit Baba Wone son directeur de cabinet.

LE PDS VOULAIT 2 MILLIARDS COMME BUDGET DE CAMPAGNE

L’argent constitue le véritable nerf de la guerre dans une compétition électorale. Le Pds l’a si bien compris qu’il avait donné mandat aux membres de la Commission des finances de la Commission électorale de définir un projet de budget, dans l’espoir de mener efficacement sa campagne électorale. A l’issue de ses travaux, la Commission des finances présidée par l’ancienne députée Oumou Sow a soumis à la Commission électorale (dirigée par Modou Diagne Fada) un budget de… 2 milliards Fcfa. Ainsi, mandat a été donné au coordonnateur du Pds Oumar Sarr de transmettre le document à Me Abdoulaye Wade, le principal bailleur. Mais lorsqu’il a pris connaissance du montant du budget arrêté par Oumou Sow et son équipe, le député-maire de Dagana a manifesté des réticences à soumettre un budget aussi faramineux au secrétaire général national du Pds en cette période de vache maigre. «Je ne vais quand même pas présenter ce budget au Président Wade», a soutenu Oumar Sarr à ses interlocuteurs.

Autres temps, autres moeurs ! Cependant, «L’As» a appris que le Pds envisage d’attribuer à certains leaders une enveloppe de 500.000Fcfa et un véhicule. Ce qui fait un important pactole si l’on considère que le Pds n’est absent que dans 10 collectivités locales Sendou, Bassoul, Médina Gounass, Démète, Waoundé, Walaldé, Ndendory, Thilogne Nguéniène et une autre localité située dans le département de Foundiougne). Il est forclos dans 11 collectivités. Ce qui signifie que le Pds a présenté une liste dans un peu moins de 600 collectivités locales.

L'As






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image