leral.net | S'informer en temps réel

«Wade veut réécrire l’histoire, faute d’y avoir laissé une empreinte glorieuse», selon la Section APR de Grenoble


Rédigé par leral.net le Mardi 1 Novembre 2016 à 16:28 | | 20 commentaire(s)|

Pour la section APR de Grenoble, l'ancien Président Abdoulaye Wade reste un éternel opposant.
Pour la section APR de Grenoble, l'ancien Président Abdoulaye Wade reste un éternel opposant.
 
Répondant à la sortie du baron du PDS, la Section APR de Grenoble a tiré à boulets sur Abdoulaye Wade qu’elle considère comme «un éternel opposant qui veut réécrire l’histoire, faute d’y avoir laissé une empreinte glorieuse».
 
«L'ancien Président Abdoulaye Wade reste un éternel opposant. J’espérais, tout simplement, que cette retraite de la vie politique, qui a duré plus d’une année, se doublerait d’une retraite spirituelle et d’une profonde introspection. Il a été l’espoir déçu de la démocratie sénégalaise. Tout chez lui n’est que posture. Rien n’est adossé à des valeurs solides. Les nonagénaires que nous avons au Sénégal sont des hommes dont la parole est attendue, souhaitée, respectée, car elle va dans le sens de la cohésion sociale et nationale, empreinte de sagesse et de bon sens», a estimé la section APR de Grenoble via un communiqué.
 
«Mais il est le seul à 90 ans, qui appelle à la déstabilisation d'un pays qu’il a déserté, une démocratie qu’il a trahie, allant jusqu’à critiquer notre hymne national. Il veut réécrire l’histoire, faute d’y avoir laissé une empreinte glorieuse.»
 
Toujours pour la section APR de Grenoble, Abdoulaye Wade comme président est aux antipodes de Macky Sall qu’elle considère, «jeune, réformateur et travailleur, en phase avec les valeurs de notre République et de notre société : le dialogue et la concorde au service du développement. Son travail inlassable pour faire du Sénégal un pays émergent commence à porter ses fruits avec les belles performances économiques. Le plan Senegal émergent (PSE) en est la parfaite illustration. Ainsi, entre 2014 et 2016, notre pays a bondi de plus de 25 places dans le classement Doing Bussiness. Cette année, selon le même organisme international, il est entré dans le top 10 des pays réformateurs dans le monde. Le Sénégal sous le magistère de son excellence Macky Sall est rentré définitivement dans l'ère du développement durable avec l'inauguration récente de la centrale solaire de Bokhol. Notre démocratie se consolide et le rayonnement de notre diplomatie est incontestable», a ajouté la section APR de Grenoble.
 
Massène DIOP Leral.net






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image