leral.net | S'informer en temps réel

Waly Fall fixe ambitions : «Notre première ambition, c’est de soutenir les actions du Président, mais, en 2024, on sera tous sur la même ligne»


Rédigé par leral.net le Dimanche 22 Mai 2016 à 01:07 | | 8 commentaire(s)|

Le Mouvement Pass-Pass dirigé par Waly Fall, ancien maire de Dieuppeul, ancien patron du Fnpj et ancien Ct1 du ministre de la Jeunesse sous Wade a été lancé. Le Théâtre national Daniel Sorano était trop petit pour contenir le monde fou qui avait fait le déplacement. Dedans, comme dehors, il était impossible de se frayer un chemin, tellement la mobilisation était monstre. C’est près de 2500 personnes qui avaient pris d’assaut le théâtre national Daniel Sorano. C’était en présence de Luc Sarr, Me Nafissatou Diop Cissé, l’ancien ministre Pape Diouf, le député Oumar Sarr. Waly Fall en a profité pour décliner ses ambitions.



Même s’il a décidé de mettre tous ses efforts pour la réélection de l’actuel locataire du palais pour 2019, Waly Fall ne perd pas de vue ses deux années passées à cogiter sur son avenir après avoir quitté Rewmi et les trente ans qu’il a fait en politique. Preuve qu’il compte bien avec son Mouvement, après l’accompagnement du Président Sall, se positionner, il dit à qui veut l’entendre qu’il sera de la course pour 2024. «Aujourd’hui, notre première ambition, c’est de soutenir les actions du Président Macky Sall pour un second mandat en 2019. Mais, en 2024, on sera tous sur la même ligne de départ pour conquérir le pouvoir. En attendant, nous sommes disposés à mettre toutes nos ressources pour accompagner le Président à accomplir sa mission», a déclaré, Waly Fall, devant le monde fou venu l’accompagner dans le lancement de son mouvement politique Pas-Pas. Il ajoute par ailleurs, comme le lui a assuré Luc Sarr dans son discours, que le président de la République le recevra, lui et le Mouvement «Pas – Pas», mais avant cela, il assure tout son soutien, à l’intérieur, comme à l’extérieur, au Président Sall.

«Il reste évident que notre ambition ne s’arrêtera pas à l’accompagnement de M. le président de la République. Il n’est pas question pour nous de toujours vouloir se ranger derrière des gens qui, en réalité, en matière d’expérience politique, en matière de valeurs et de compétences, ne sont pas mieux lotis que nous», a averti Waly Fall. Avant d’inviter à l’union des cœurs et à la concorde nationale autour des actions du président de la République et de ses projets politiques. «Nous lançons un appel à tous les cadres de ce pays. Notre pays est à la croisée des chemins. Nous sommes entourés par un cercle de feu. La situation économique est extrêmement difficile. Donc travaillons ensemble», a laissé entendre M. Fall. Waly Fall était au Parti démocratique Sénégalais (Pds), avant de créer avec Idrissa Seck le Rewmi.



Madou Mbodj (jotay.net)







Hebergeur d'image





Hebergeur d'image