leral.net | S'informer en temps réel

Xoy 2016 - Prédiction d'un saltigué : Niasse ne terminera pas son mandat à l'Assemblée, Macky Sall sera battu par deux novices en politique


Rédigé par leral.net le Lundi 6 Juin 2016 à 08:33 | | 16 commentaire(s)|

Les saltigués de Malango (Fatick) ont procédé, dans la nuit de samedi à dimanche, à la restitution du "xoy", un terme de la langue sérère signifiant l'appel à une séance divinatoire. Ils ont prédit à l'unanimité "une bonne pluviométrie et de bonnes récoltes pour l’hivernage 2016" qui, selon eux, devrait toutefois être marqué par des vents violents et de nombreux accidents de la route dans différentes localités du pays. Face à toutes ces calamités en vue, les saltigués ont suggéré des offrandes à faire pour conjurer la menace. Sur le plan politique, le nommé Cheikh Nidaye, qui a le don de prédire l'avenir des rois, a auguré une fin de règne des Présidents Moustapha Niasse et Macky Sall.

Pour le président de l'Assemblée nationale, rapporte L'Observateur, le natif de Ndiandiaye (quartier de Fatick) annonce qu'il ne va pas poursuivre son mandat jusqu'à son terme. "Moustapha Niasse ne va terminer son mandat. Il va cesser de présider l'Assemblée nationale avant la fin de son mandat, pour des raisons de santé. Je l'ai vu couché devant ses pairs, un autre venir prendre sa place. Donc, même s'il garde la présidence, il ne pourra plus continuer à présider les séances à l'Hémicycle, puisqu'il est resté couché jusqu'à la fin de son mandat", lance-t-il à qui veut l'entendre. Avant de recommander à l'enfant de Keur Madiabel de faire le tour des hôpitaux et y donner de copieux repas aux malades.

Pour ce qui est du Président Macky Sall, le saltigué Cheikh Ndiaye prévient qu'il risque d'être envoyé à la retraite par deux nouveaux venus en politique. "J'avais prédit la polémique sur la réduction du mandat du chef de l'Etat et la mort d'un étudiant à l'Ucad, mais ce qui m'inquiète aujourdhui, c'est qu'il y a deux fauteuils. Ces deux leaders vont agiter son siège jusqu'à ce qu'un de ses pieds se brise. J'ai vu Macky Sall trébucher, avant de s'appuyer sur son genou. Mais, grâce à son épouse qui a volé à son secours, le pire a été évité. La Première dame est parvenue à lui tendre le bras, mais son voile est tombé. Macky Sall risque sérieusement d'être battu à plate couture par ces deux responsables", explique-t-il. C'est pourquoi le président de la République doit sacrifier un bœuf noir. L'animal doit être immolé dans sa ville natale, Fatick, puis divisé en 19 parts destinées à des aveugles. Toutefois, il jure la main sur le cœur : "Si le chef de l'Etat respecte ce sacrifice, c'est sûr qu'il reprendra son siège. S'il le néglige, ces deux responsables vont l'amener aux deuxième tour et il risque de perdre le pouvoir", conseille-t-il au président de la République Macky Sall.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image