leral.net | S'informer en temps réel

"Y en a marre": De l’engagement à l’enfantillage ! - Par Thérèse Faye Diouf


Rédigé par leral.net le Vendredi 24 Juin 2016 à 15:30 | | 8 commentaire(s)|

23 juin 2011, 23 juin 2016, 5 ans déjà, le peuple sénégalais confirmait sa souveraineté en rejetant le projet de révision de la constitution soumis à l’Assemblée nationale par le régime du Président Abdoulaye WADE. Ce combat contre la dévolution monarchique et l’instrumentalisation de nos institutions a été l’œuvre d’hommes politiques, de membres de la société civile, de la jeunesse, bref, de toutes les forces vives de la nation.
Le succès constaté dans ce combat démontre pleinement la détermination de tout un peuple à garantir une démocratie solide et renforcée. La deuxième alternance ayant porté le Président Macky Sall à la magistrature suprême est le résultat d’un choix démocratique, courageux et mature des sénégalais.
Aujourd’hui, la gouvernance de notre pays, sous l’ère de son Excellence MackySall, est citée en exemple dans le monde. Les populations sénégalaises, principales bénéficiaires de la politique sociale du régime actuelle, sentent les fruits du plan Sénégal émergent qui est bien en marche.
Il est injuste, irrespectueux et injustifiable que le mouvement « y’en a marre » vocifère comme des enfants en récréation pour saper la quiétude des sénégalais. La réaction d’un de ses membres dans la presse, tel qu’un enfant de par son surnom « Thiat », suscite l’étonnement et invite à une réflexion sur l’homme et la maturité des membres de son mouvement. Son discours sort de l’ordinaire, de l’humilité, de la sincérité, de l’éthique, bref de l’objectivité. Il est du registre de la mélancolie, de l’agitation stérile et malsaine. Il est ponctué d’ignorance et de maladresses.
Ce membre de « y’en a marre » qui ignore totalement les axes du Plan Sénégal émergent (PSE) est mal placé pour prendre position par rapport à la croissance de notre pays magnifiée par les institutions monétaires internationales et les référentiels du développement reconnus à l’échelle mondiale.
Aujourd’hui, il est inutile de rappeler la baisse du coût des denrées, du loyer, du carburant, bref, les multiples acquis du régime qui ont permis d’améliorer considérablement les conditions de vie des populations. L’ignorance des chantiers entrepris dans les secteurs, entre autres, de l’énergie, des infrastructures, de la santé et de l’éducation témoigne du nihilisme total de « y’en a marre ».
Cela ne nous surprend guère. Car les membres de ce mouvement qui excellent dans la transhumance musicale dans divers pays, à la recherche de prairie financière, sont en déphasage avec les préoccupations des populations sénégalaises.
Il ne sera jamais assez de dire que « y’en a marre » n’a plus de crédibilité. Son incohérence s’est révélée à travers son slogan lors du référendum du 20 mars 2016 appelant à voter contre le projet de révision de la constitution dont la pertinence est reconnue de tous. Malgré la sale campagne ponctuée de mensonges, d’acharnements et de diffamation à l’encontre du projet, leur ambition politicienne a été vaine.
Les changements radicaux auxquels appelle le Président de la République commencent à l’échelle individuelle par l’adoption de comportements responsables. « Y’en a marre » doit arrêter les enfantillages et se concentrer sur son art de divertir ses fans, s’il en a.
Le Président de la République MackySall, en respectant son serment prononcé suite à son élection, restera un homme de parole et de conviction.
La confiance du peuple renouvelée au Président Macky SALL, le 20 mars 2016, démontre l’adhésion des sénégalais à sa politique de placer le Sénégal sur les rampes de l’émergence.
La COJER appelle tous les citoyens à se concentrer sur l’essentiel pour garantir l’émergence de notre cher pays.
Par ailleurs, la COJER remercie le Président Macky SALL qui a mis en application, dans l’affaire Karim Wade, une des prérogatives que lui confère la constitution d’accorder la grâce à tout citoyen sénégalais. Elle précise que ce geste ayant concerné plus de 5000 sénégalais depuis l’arrivée du Président Macky Sall, n’a rien d’extraordinaire.
La COJER réaffirme son soutien indéfectible au Président de la République et s’engage à œuvrer davantage aux côtés des sénégalais, dans l’intérêt exclusif de la nation.

Vive la République !
Vive le Président Macky SALL !
COJER NATIONALE
La Coordonnatrice Nationale : Mme Thérèse Faye DIOUF






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image