leral.net | S'informer en temps réel

YEUMBEUL : ENCEINTE A 15 ANS : Elle refuse le test de grossesse de peur d'envoyer son amant en prison


Cela n'arrive pas tous les jours. Une jeune fille âgée de 15 ans, dont les parents soutiennent qu'elle a été violée puis engrossée par un apprenti-chauffeur, a refusé de se soumettre au test de grossesse, de peur que son amant soit envoyé en prison. Hélas, cela n'a pas suffi, car l'amant qui a reconnu les faits a été finalement déféré au parquet pour viol suivi de grossesse.


Rédigé par leral.net le Mardi 29 Juin 2010 à 11:51 | | 1 commentaire(s)|

YEUMBEUL : ENCEINTE A 15 ANS : Elle refuse le test de grossesse de peur d'envoyer son amant en prison
Difficile de sonder la raison. C'est certainement ce qu'on peut retenir de cette affaire rocambolesque instruite par le poste de police de Yeumbeul. Une affaire qui a fait voler en éclats une famille. En effet, il y a quelques jours, la dame A. Diallo, résidant au quartier Waly Faye situé à Yeumbeul route de Boune, débarquait au poste de police de cette localité pour déposer une plainte contre T. Samb, un apprenti-chauffeur qu'elle accuse d'avoir violé, puis engrossé sa fille F. Sène, âgée juste de quinze (15) ans. A la lecture de la plainte, la fille est convoquée, puis entendue par les enquêteurs. Sans rechigner, elle avoue qu'elle est enceinte de cinq mois, mais s'empresse d'ajouter, devant des enquêteurs stupéfaits, qu'elle s'est donnée volontairement à son amant. Et pourquoi ? Elle lâche tout de go : «Je suis amoureuse de lui.» Et avant que les enquêteurs n'en reviennent, elle poursuit en expliquant que l'apprenti-chauffeur a été longtemps hébergé par sa famille. Et qu'elle attendait toujours que la maison soit vidée de ses occupants pour aller le rejoindre dans sa chambre. «C'est moi qui l'ai obligé à entretenir des rapports intimes avec moi. Il est prêt à assumer la paternité de la grossesse que je porte. Mes parents, notamment ma mère, ne veulent pas lui parler.» Une révélation qui oblige les enquêteurs à solliciter les services d'un médecin du centre de santé Roi Baudouin de Guédiawaye pour que la grossesse soit constatée. Une étape obligatoire pour la poursuite de l'enquête. En compagnie de sa mère, F. Sène est alors conduite dans ce centre. Sur les lieux, elle se rebiffe et refuse de se faire consulter par le médecin. La raison, elle l'a encore expliquée aux enquêteurs : «J'ai toujours gardé le silence sur ma grossesse. Je refuse d'être consultée par un médecin, malgré votre réquisition, parce que je sais qu’avec le certificat médical, mon amant T. Samb risque la prison. Je l'aime et je ne souhaite pas qu'il aille en prison. Il ne m'a jamais obligée.»

Il faut souligner que le garçon qui a toujours été hébergé par la famille de la fille a été exclu de la maison, dès que la mère de F. Sène a été informée des relations qu'il entretient avec sa fille. Cela n'a pas empêché les deux tourtereaux de continuer à roucouler jusqu'à ce qu'arrive l'irréparable. Autre dommage provoqué par cette affaire, le père de la fille, un émigré, a mal pris la chose. Informé, il a purement et simplement répudié la mère de F. Sène.

Quant à l'apprenti-chauffeur, il n'a pas nié les faits. Aussi, au terme de son audition, il a été déféré au parquet vendredi dernier pour viol suivi de grossesse.



1.Posté par SNATE le 01/07/2010 12:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

j'ai pas bien saisi ce dont on accuse le gars d'autant plus que la fille avoue qu'il y'ait consentement de la fille
je crois qu'on ne peut pas inculper le gars de viol mias plutot de détournement de mineur

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image