leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Yakham Mbaye: "J'ai repris ma liberté"


Rédigé par leral.net le Lundi 11 Septembre 2017 à 12:39 | | 0 commentaire(s)|

Si Youssou Touré a préféré mettre le feu dans le Macky tout en restant au sein de l’Alliance pour la République (APR), Yakham Mbaye, lui, a adopté à une posture plus radicale. Le désormais ex-Secrétaire d’Etat chargé de la Communication, a tout simplement quitté l’APR pour, dit-il, «reprendre sa liberté». Toutefois, a-t-il tenu à préciser, «mes relations avec le Président de la République sont au beau fixe».

«J’ai effectivement décidé de quitter l’Alliance pour la République (APR)», a confirmé Yakham Mbaye que nous avons joint au téléphoné. Toutefois, s’est empressé de préciser le désormais ex-Secrétaire d’Etat chargé de la Communication, cette démission n’a rien à voir avec le nouveau gouvernement.

«Je tiens à préciser qu’une telle démission n’a absolument rien à voir avec la formation d’un nouveau gouvernement. Elle n’a non plus, absolument rien à voir avec mes relations avec le président de la République, qui sont au bau fixe», a-t-il soutenu.

«D’ailleurs, relève le fondateur du quotidien "Libération", je me suis longuement entretenu avec lui (Macky Sall, Ndlr) de cette décision». Et Yakham Mbaye de rappeler que ses relations avec le Chef de l’Etat ne datent pas de son accession à la magistrature suprême, le 25 mars 2012. «J’ai été avec le Président Macky Sall bien avant son arrivée au pouvoir. J’ai eu à travailler pour lui. J’ai participé à la création de l’APR, sans être un membre actif. Mes relations avec lui doivent pouvoir continuer sans l'APR. Même si je me suis battu pour ce parti. Je continuerai à avoir d’excellentes relations avec le Chef de l’Etat», a confié le journaliste.

«Ma décision est plutôt personnelle. Hier, (samedi, Ndlr), j’ai été victime d’un énième malheur attentatoire à mon honneur, par voie de presse. Après la cabale relative aux faux enregistrements, avec le traficotage de ma voix, mes détracteurs continuent de plus belle à vouloir nuire à ma réputation. Je me suis dit que la coupe était pleine. J’ai alors décidé d’arrêter, de reprendre ma liberté», tranche-t-il. L’hémorragie va-t-elle s’arrêter là. Rien n’est moins sûr. Selon certaines indiscrétions, plusieurs personnalités qui ne se retrouveraient plus dans la politique de Macky Sall, devraient se faire entendre dans les prochains jours.


Sud Qutidien