leral.net | S'informer en temps réel

Yakham Mbaye tire à boulets rouges sur le Président honoraire du PIT : "Dansokho est coutumier des faits, avant-hier, c’était le Ps et hier le Pds…"

Le secrétaire d’Etat à la communication, Yakham Mbaye, a réagi à la sortie d’Amath Dansokho qui soutenait, dans un entretien accordé à L'Observateur, que le pays est en "danger". Pour lui, le ministre d’Etat et président honoraire du PIT est "inconséquent" dans sa conduite et dans ses propos .


Rédigé par leral.net le Lundi 8 Juin 2015 à 09:05 | | 30 commentaire(s)|

Yakham Mbaye tire à boulets rouges sur le Président honoraire du PIT : "Dansokho est coutumier des faits, avant-hier, c’était le Ps et hier le Pds…"
"Il dit qu’il ne peut pas être dans le gouvernement et cautionner des choses qui ne vont pas dans le sens de l’intérêt des populations, la question est de savoir qu’est ce qu’il continue de faire dans ce gouvernement ? ", se demande Yakham Mbaye qui affirme que Dansokho a fait cette sortie "pour s’attirer les faveurs de l’opinion". "Depuis onze mois, j’ai participé à quasiment tous les Conseil des ministres et pas une seule fois, je ne me souviens avoir entendu Danshoko, qui siège à droite du président de la République, juste après le Premier ministre, prendre la parole, faire des propositions allant dans le sens de la résolution de la crise énergétique ou de l’eau. Je n’ai jamais entendu le ministre d’Etat Amath Dansokho s’en prendre à un quelconque Directeur général d’une quelconque société qui œuvrerait contre l’intérêt des Sénégalais. En tout cas, ce discours entendu dans cet entretien à L’Observateur, toutes les positions qu’il défend, je peux l’assurer sur l’honneur que je ne l’ai jamais entendu une seule fois (…). Donc, si le pays est danger, peut-être que le ministre d’Etat Amath Dansokho a des solutions pour le sauver, mais en quelle occasion il les a proposés ? Pas en tout cas en Conseil des ministres et je doute bien que cela soit en tête-à-tête avec le chef de l’Etat", indique Yakham Mbaye dans les colonnes de L'Observateur.

Quand aux critiques de Dansokho relatives à l’Apr, le Secrétaire d’Etat pense que "c’est une chanson usée. "Avant-hier, c’était le Ps, hier, c’était le Pds relativement aux critiques de Dansokho qui est coutumier des faits. Il était renvoyé du gouvernement socialiste pour des actes similaires", dit-il.

Pour ce qui est de la traque des biens mal acquis, Yakham Mbaye pense que Dansokho joue avec l’intelligence des Sénégalais. Car, rappelle-t-il, "tout le monde se souvient encore que la première personne à avoir semé le trouble dans l’esprit des Sénégalais, la première personne à avoir indisposé les magistrats et enquêteurs relativement à cette traque des biens mal acquis, c’est bien Amath Dansokho qui a sorti, on ne sait d’où, 2000 milliards que Karim et compagnie auraient planqués".






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image