leral.net | S'informer en temps réel

Yaya Jammeh répudie sa seconde épouse : le mobile du divorce

LERAL.NET - Le divorce intervenu entre Yaya Jammeh et sa deuxième épouse, Alima Sallah regorge des mystères. Qui ne resteront pas incasables. C’est le site gambien Freedom Newspaper qui y va de ses révélations croustillantes.


Rédigé par leral.net le Jeudi 28 Avril 2011 à 12:02 | | 11 commentaire(s)|

Yaya Jammeh répudie sa seconde épouse : le mobile du divorce
A en croire le site gambien survolé par Leral.net, le président Gambien s’est séparé de sa seconde épouse pour les beaux yeux de la première. Zeinab Jammeh. Cette dernière, on se rappelle en aout 2010, ayant appris le mariage de son président de mari, avait pris l’option de ne plus rentrer de son voyage aux Etats-Unis. Une manière pour elle de protester contre ce coup que lui a asséné Jammeh. Sur son dos. Sans coup férir. A cet effet, un divorce avait été annoncé entre les deux. Mais le président Gambien semblait tenir à la mère de ses enfants. Il a effectué le déplacement de la Mecque pour y retrouver Zeinab pour des retrouvailles. Qui s’avéreront vaines.

Mais depuis l’éclaboussement du président Gambien sur le trafic des armes, l’homme fort de Kanilai (son village natal), contraint à se recroqueviller, à en croire Freedom Newspaper, a été mis dans une situation où il était redevable à ses créanciers marocains. Et comme sa première épouse est d’origine marocaine et a fait main basse sur les avoirs de Jammeh au Maroc, il ne pouvait que faire appel au concours de cette dernière pour avoir de la liquidité. Quand il s’en ouvert à Zeinab dont il a souhaité le retour à la chambre d’Etat, la première condition posée par celle-ci est le départ d’Alima Sallah. Ce sur quoi Jammeh a accédé en envoyant, mars dernier, l’imam de la Mosquée de la présidence chez les parents de sa deuxième pour demander le divorce. Ce n’est pas tout puisqu’il a aussi demandé à sa « niareel », agée d'a peine de 18 ans, fille de l’ambassadeur de la Gambie en Arabie Saoudite de lui restituer tous les véhicules qu’il avait mises à sa disposition. La garde rapprochée n’est pas de reste. Une décision que digère avec peine la malheureuse Alimah qui pourtant n’a fait que chiper Jameh des mains de son amie. La fille du ministre de la Justice, Edouard Gomez.



1.Posté par sokhita le 28/04/2011 13:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

on s'en tape pas mal son histoire de divorce!

2.Posté par Maniabar le 28/04/2011 14:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Edifiez nous plutot sur les problemes d'armes de la Casa ,sur aussi les tracasseries qui seraient à l'origine du boycott de la transgambienne par nos nos vaillants Diambars transporteurs et ce qu'il en propose comme reponse c'est cela qui nous interesse mais pas sa vie privée et entre nous je commence à avoir des doutes sur votre professionalisme que je pensais averé.

3.Posté par ngaary le 28/04/2011 16:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vraiment c'est une histoire à la con. Après tout Yaya n'est pas le premier ne sera pas aussi le dernier à divorcer.
Pour le boycott de la transgambienne, à mon humble avis le Syndicat n'est transporteurs n'est pas sérieux. Jugez en vous même:
-Chaque jour des dizaine de voiture chargent pour Sénoba. De Sénoba le voyageur prend un véhicule gambien, traverse le Ferry et à Keur Ayib, il retrouve une voiture sénégalaise pour Dakar.
La question: que cherchent les transporteurs en boycottant la transgambienne? Si c'est pour asphyxier la Gambie et lui priver du Cfa, c'est raté car les clients payent le Cfa et au Ferry et aux voitures gambiennes.
-La réalité c'est le gouvernement qui se cache derrière les transporteurs, raison pour laquelle les douaniers ont reçu l'ordre de ne pas donner des passe-avants pour les véhicules.
Les effets de ce boycott commencent à se ressentir à Ziguinchor, la plupart des denrées de premières nécessités prennent l'ascenseur, Ziguinchor retrouve les délestages liés au manque du carburant!

4.Posté par schwarzeraal le 28/04/2011 16:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

leral.net foutez nous la paix avec les histoires de cul de yaya . i don´t care

5.Posté par girl le 28/04/2011 16:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

personnellement le divorce de Jammet JE M'EN tappppppppppppppppppe

6.Posté par cheikhgayeislam le 28/04/2011 18:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

CELA NE DOIT SURPRENDRE AUNE HONNETE PERSONNE .
CE DONT NOS GOUVERNANTS AFRICAINS SONT CAPABLE DE FAIRE EST PIRE QUE CELA
L'HOMME A LA SABRE LUI PRECHAIT ALLAH EST AUSSI FAIBLE DEVANT UNE FEMME.
OU VA L'AFRIQUE AVEC DES HOMMES DE CE GENRE?

7.Posté par pobar le 28/04/2011 18:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Trés interressant comme fenn

8.Posté par Tiedo le 29/04/2011 13:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Moi je dirais comme Madiabar que le boycott de la transgambienne nous préoccupe beaucoup plus. Contrairement à ce que dit Ngary, la Gambie souffre de ce boycott. Elle perd près de 50 millions par jour à cause du boycott, sans parler de l'engorgement du port de Banjul où sont débarquées des marchandises destinées aux pays de la sous région (Mauritanie, Mali, Guinée Bissau, Guinée Konakry). Ce n'est pas l'Etat du Sénégal qui est derrière ce boycott. Ceux qui sont à l'origine sont ceux qui souffrent de cette traversée de la Gambie et à juste raison.
le Sénégal a trois choses à faire devant ce problème. D'abord dans l'immédiat commencer à rendre praticable la Nationale 6, Tambacounda- kolda_- Ziguinchor pour permettre à ceux qui le veulent de faire le tour; deuxièmement relancer les négociations pour la réalisation du pont sur la Gambie. En fin à moyen terme construire une route Koungheul -Gouloumbou qui passerait par Maka coulibantang. Cette raccourcirait de près de 100 Km le contournement de la Gambie vers es régions sud du pays.

9.Posté par schwarzeraal le 29/04/2011 17:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

oui l´etat doit aider pour faciliter le contournement de la gambie en ameliorant les routes .le boycott doit continuer, la gambie doit ceder par A ou B.le port de gambie ne fait que ruiner notre économie avec la fraude dont profite beacoup de senegalais.diapalene bamou degueure boulene bayi,etouffez la gambie jusqu´au dernier soufle.

10.Posté par maty le 01/05/2011 09:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

qu'est qu'on s'en tape des histoires de Q de cet abruti !!!!!

11.Posté par Euyineuw ................................ le 01/05/2011 23:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LE PONT !!! LE PONT !!! LE PONT !!! LE PONT OU RIEN !!!

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image