Yoon Wi du 29 décembre

Rédigé le Vendredi 30 Décembre 2011 à 10:23 | Lu 575 commentaire(s)


Yoon Wi du 29 décembre



1.Posté par DOC le 31/12/2011 07:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il a toujours fait de bons resultats dans des entreprises tres complexes et a fait ses preuves au niveau international.
Un homme pour la rupture, une chance pour notre pays. Ne ratons cette occasion mes freres pensons a l'avenir et ne soyons plus de la marchandise politique que l'on trimbale de meeting en meeting. Assumons notre choix et votons pour le grand mouvement.

2.Posté par Gm le 31/12/2011 11:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Djibril NGOM le candidat de la rupture

3.Posté par NDIAYE Sadibou le 31/12/2011 18:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Expertise, Compétence, Expérience et Probité Morale voilà comment on peut qualifier Djibril Ngom. En plus de ses termes de référence éloquents, Djibril Ngom jouit d'une très grande renommée au niveau international par le seul fait de ses états de service tant il a toujours fait montre d'une très grande pertinence partout où sa responsabilité fut engagée. Par ailleurs, djibril est resté toujours proche des sénégalais moyens comprenant leurs difficultés et leur faix de tous les jours; d'ailleurs cela est une des raisons qu'il oeuvre avec succès aujourd'hui pour le BIT.
Le Sénégal a besoin d' hommes de valeur de la trempe de Djibril Ngom, Mustapha Diagne ancien ministre de l'économie ou Diariétou Gaye anciene Directrice de la BAD, comme on en voyait à l'époque des Senghor, Karim Gaye etc.
Aujourd'hui on doit éviter l'erreur d'avoir fait partir Abdou Diouf sans Psychologiquement se préparer à l' après Diouf. Apres Wade et devant les enjeux de la géopolitique internationale avec cette histoire qui prend un autre cap, quel doit être le meilleur moyen de ne pas rater l'histoire tout en faisant des problèmes existentiels des sénégalais une priorité. Aussi est il possible de mettre en place des politiques de développement dans nos pays sans tenir compte de ce qui se passe dans la sous région car seul et même peuple dans les mêmes espaces communautaires




TELEVISIONS & RADIO SENEGAL

    
 

    

    

    


Hebergeur d'image