Yoonu Yokkute version 2.0

Rédigé le Mardi 2 Avril 2013 à 11:50 | | 0 commentaire(s)

« Le chemin véritable du développement » est-il le véritable chemin du développement ? L’APR t-il les ressources humaines pour diriger le pays ?



Comptera t-il toujours sur ses alliés pour gouverner ? Qui a conçu le programme « Yoonu Yokkute » ? Ce programme est il un draft ?
N’est pas plus un programme de propagande politique qu’un document réaliste et réalisable ?
Que veut réellement le Président de REWMI, plutôt le Président du parti politique REWMI ?
La charte de bonne gouvernance, les assises nationales, où sont ces documents ? Pourquoi ceux qui ont dépensé leurs énergies et leurs moyens financiers n’en parlent plus ?
Vraiment, nous autres Sénégalais, nous voulons des réponses à ces questions.
Pour rappel « Yoonu Yokkute » est le chemin du véritable développement. Ce programme se concentre sur 3 principales priorités selon le document et dans sa première partie.
Jeunesse – Femme – Monde rural
Pour les jeunes, ce chemin doit vous faire passer par :
• la création d’université de métiers. Nous pouvons constater qu’ils veulent vous faire passer par un point d’escale et retour en arrière en empruntant les voies du programme de SOPI (c’est niveau des écoles privées d’enseignement supérieur que les nouveaux bacheliers seront orientés)
• une école de la 2ème chance, « chaque Sénégalais a le droit à une autre chance pour se former et avoir les moyens de réussir tout au long de la vie. » Maintenant, ils veulent vous empêcher de poursuivre vos cours en master ou encore d’être orienter après l’obtention du bac.
• La mise en place d’un programme massif de 500.000 emplois. Un programme qui est entrain d’être transformé en petits projets qui ne garantissent ni la pérennité ni la dignité des futurs employés. Nous voulons un programme national pour absorber le taux de chômage des jeunes, surtout des jeunes diplômés qui ont misé sur la recherche du savoir faire pour se servir et servir leur pays.
Pour les femmes, cet itinéraire doit vous passer par :
• La bourse de sécurité familiale de 100.000 F par an. Quelles sont les familles qui ont bénéficié de cela ? quels sont les critères ? Qui est chargé de cela : c’est l’état ou la fondation « servir le Sénégal » ? (L’AN 1 est écoulé)
• La création d’un fond de garantie de 40 milliards pour faciliter l’accès des femmes au crédit. En tout cas, à Diourbel, les femmes n’ont bénéficié ni accompagnement, ni assistance, ni financement pour la plupart et la plus part du temps.
• Le suivi gratuit des femmes enceintes. Association des femmes enceintes …
• La parité dans les emplois et fonctions. Les étudiantes peuvent aussi réclamer la parité lors des orientations post-bac.

Pour le monde rural, nous attendons le programme national d’accès à l’eau potable et à l’électricité. A Diourbel Commune, au quartier Keur Cheikh Ibra FALL, plusieurs familles n’ont pas accès à ces fondamentaux. Les Sénégalais sont dans l’insécurité dans l’obscurité.
Monsieur le Président, les vols, les viols, les agressions et la mendicité, ont augmentés aussi bien à Dakar qu’à intérieur du pays. Les sénégalais ont faim, ils ont commencé à désespérer.
Monsieur le Président vous devez mettre à jour le programme Yoonu Yokkute. Nous attendons le message du 3 avril pour la version 2.0 qui serait peut être le chemin véritable du développement.

Bokk Yaakar risque de finir comme Benno Siggil Sénégal dont vous faisiez partis. Pour moi, c’est Benno Siggil Sénégal qui existe. Comme la si bien dit le numéro 2 de votre parti, APR, le très respecté Me Alioune Badara CISSE, Benno Bokk Yaakar N’EXISTE QUE DE NOM.
Allons vers les congres de partis, structurons les partis et laissons le Président Macky SALL dirigé le pays à sa guise.

Félicitations Mr Idrissa SECK pour le récépissé mais franchement un parti politique ne doit pas avoir ce nom, vu ce que cela représente pour nous (le PAYS).
Monsieur Idrissa SECK, vous évoquez très souvent des versets du Coran, «Réfléchissez bien ! Si jamais l’eau que vous buvez venait à tarir, qui pourrait alors étancher votre soif?» s67v30
Allez-vous laisser le quatrième Président gouverné, Dieu seul sait, vous pouvez être le cinquième Président Mr SECK. Rappelez vos ministres si vous voulez vraiment être cohérent et avoir une vision externe limpide de la chose pour mieux convaincre. (Ne peut pas être juge et partie)

Sinon, nous pouvons aussi demander aux autres, Mr Abdoulaye Bathily, Mr Amath Dansokho, le President Moustapha Niass, Mr Tanor DIENG, Mme Penda Mbow, Mr Abdoul Aziz Diop, Mr Alioune TINE,… , et les ASSISES NATIONALES ? Pourquoi vous ne parlez plus de la charte de bonne gouvernance ? N’est ce pas, c’est sur ce document que le ministre de la promotion de la bonne gouvernance devrait s’appuyer, d’autant plus que c’est un document national ?
Que fait le comité de suivi ?
« Le comité de suivi veillera au respect scrupuleux des principes et règles définis dans la Charte et fera une évaluation périodique de leur mise en œuvre » Charte de bonne gouvernance
Apres un an, pouvons nous avoir le rapport ?

C’est ça la politique. Comme le dit François de La Rochefoucauld : « La clémence des princes n’est souvent qu’une politique pour gagner l’affection des peuples. »



Modou FALL
DEGG MOO WOOR
modou_fall@yahoo.fr



Plus d'informations demain sur leral ( La rédaction )


Dans la même rubrique »
< >


Hebergeur d'image




Hebergeur d'image