leral.net | S'informer en temps réel

Yoro Dia trouve compréhensible le refus des populations des zones inondables d'aller à Sangalkam

Le refus des populations des zones inondables de Dakar avait fait jaser. Le Gouvernement avait même fixé un ultimatum pour leur départ avant de se rétracter.


Rédigé par leral.net le Lundi 19 Juillet 2010 à 06:10 | | 1 commentaire(s)|

Yoro Dia trouve compréhensible le refus des populations des zones inondables d'aller à Sangalkam
Selon le journaliste politologue, Yoro Dia, qui était l’invité de l’émission « Remue-ménage », ce dimanche 18 juillet, ce refus des populations de se déplacer des zones inondables vers sangalkame est compréhensible. «Auparavant, on leur avait proposé de quitter ces zones et d’aller à Thiaroye. Et du jour au lendemain, le Ministre de la solidarité nationale d’alors, M. Farba Senghor, est venu leur demander de retourner chez eux, dans les eaux » a-t-il souligné. C’est pourquoi, croit-il «ces populations ont, aujourd’hui, peur de tomber dans les mêmes travers».

Le journaliste a fustigé la gestion des inondations à Dakar et a demandé au chef de l’Etat de tirer le bilan du Plan Jaxxay. Pour lui, «le Président de la République est un homme qui s’engage sur beaucoup de choses. Or, «la première chose qu’il doit faire, c’est l’évaluation de la politique publique», se convainc le politologue qui s’étonne que l’Etat du Sénégal ait investi 52 milliards pour résoudre un problème et que deux ans après, le mal demeure». C’est pourquoi, il réclame l’évaluation du Plan Jaxxay avant de monter le plan Sangalkam.

M. Dia trouve utopique le fait que le Ministre de l’intérieur organise un CRD sur les inondations à quelques jours seulement des première pluies pour dire que les autorités ne veulent pas être surprises par l’hivernage. Car, selon lui, le Gouvernement avait 9 mois pour trouver des solutions.
De l’avis de M. Dia, les inondations sont liées à un problème d’assainissement. Ce qui est incompréhensible car selon lui, le Sénégal regorge de compétences humaines qui sont en mesure de résoudre ce problème.



Ibrahima Diaby

pressafrik.com



1.Posté par so le 19/07/2010 15:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mon cher Yero le SENEGAL regorge de compétence mais ces personnes à la compétence avérrée sont soit persécutées ou ont vendu leur ame au Diable .Combien de journalistes et de politologues osent dire ce qu'il pense si ces dire porront blessés le régime en place.
Aujourd'hui les ingénieurs du SENEGAL sont pour la plupart guidés par la recherche du profit.
C"est les politique qui font les études qui font les dépouillements et qui controlent le travail. Aucun ingenieur ose dire la vérité à WADE.
On voit toujours comment ATEPA cherche à le ménager sur des questions purement technique.

Ceux qui ont suivi la visite du chantier de la corniche du chef de l"etat accompagné du DG de EFFAGE se sont rendu compte que cette entreprise faisait le travail en faisant elle même les études au cour des travaux.
Et c un des facteurs qui a augmenté du simple au double le cout du Marché.
Tous les techniciens et Urbanistes te diront qu'une étude bien fiscellée depuis longtemps pour la continuité des eaux de ruissellement.
Et ce qu'il ne faux pas oublier c'est la part du morcellement de ZONE DE CAPTAGE.
La construction au niveau de cette Zone a accentué les inondations car le captage par infiltration des Eaux de pluie a été stopé.
Aujourd'hui la seule étude qui VAILLE AU SENEGAL C DE SE LIGUER POUR BOUTTER LE PDS ET SES SOUTENEURS DEHORS.
QUELQUE SOIENT LES MILLIARDS DECAISSES ILS NE REGLERONT RIEN CAR C DES INCAPABLES.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image