leral.net | S'informer en temps réel

ZIGUINCHOR : Un étudiant viole et engrosse une élève mineure de moins de 16 ans

L'étudiant non orienté Diouldé Sambou, originaire de la capitale du Kassa (Oussouye), était hier devant la barre du tribunal correctionnel de Ziguinchor. Il est accusé de viol, de pédophilie et de détournement de mineure âgée de moins de 16 ans. Le ministère public, dans sa réquisition, a demandé au tribunal d'appliquer la loi.


Rédigé par leral.net le Mercredi 7 Mars 2012 à 23:34 | | 0 commentaire(s)|

ZIGUINCHOR : Un étudiant viole et engrosse une élève mineure de moins de 16 ans
Les faits se sont déroulés en ce début d'année 2012 à Oussouye où vivait paisiblement Diouldé Sambou qui a, depuis l'année dernière, décroché son Baccalauréat. Le sésame obtenu, le jeune étudiant, 22 ans, attendait son orientation à l'Université de Ziguinchor. C'est ainsi qu'il va faire la connaissance de la petite M.Nd, Agée de moins de 16 ans. Cette dernière est élève en classe de 6e dans un établissement scolaire d'Omssouye. «J'ai connu M.Nd à Oussouye où nous avons noué des relations intimes. Cependant, je dois vous avouer que je ne l'ai pas violée. C'est avec son consentement que nous avons entrepris des relations sexuelles jusqu'à ce que grossesse s'en suive», dira le jeune étudiant devant les robes noires. Diouldé Sambou de poursuivre : «C'est en fin 2011 que nous avons commencé à sortir ensemble. M.Nd venait me rendre visite régulièrement chez moi et c'était en général les samedis à 17heures. J'allais chez elle, mais son père ne pouvait nullement douter que je sortais avec sa fille. Très franchement, j'ignorais que MNd était mineure.»
En compagnie de sa mère adoptive, devant la barre, M.Nd traînait fièrement sa grossesse. «J'ai 14 ans. Je suis en classe de 5e cette année et c'est Diouldé qui m'a engrossé», a-t-elle laissé entendre. A la question du ministère public : «Etes-vous prêt à assumer vos responsabilités et déclarer votre enfant dès sa naissance?», l'accusé a répondu : «Je suis prêt à tout M. le Procureur.» Le procureur de la République, dans sa réquisition, a demandé au tribunal d'appliquer la loi. L'affaire a été mise en délibéré jusqu'au 13 mars 2012. Le jeune étudiant, placé sous escorte, a été renvoyé à la citadelle du silence où il médite tranquillement sur son sort.

SOURCE : L’OBS ABDOURAHMANE THIAM






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image