leral.net | S'informer en temps réel

Zahra Iyane Thiam s’en prend vertement au ministre-conseiller Ablaye Sally Sall et a la ministre de la femme Dr Anta Sarr

Zahra Iyane Thiam, accompagnée d’une forte délégation, a effectué hier une tournée dans la communauté rurale de Nabadji Civol (région de Matam). A Mogo Tafsir Balla où elle a bouclé son périple par un meeting, la ministre-conseillère du chef de l’Etat a accusé le ministre-conseiller du président de la République Ablaye Sally Sall de faire de l’achat de conscience.


Rédigé par leral.net le Mercredi 25 Juin 2014 à 22:13 | | 0 commentaire(s)|

Zahra Iyane Thiam s’en prend vertement au ministre-conseiller Ablaye Sally Sall et a la ministre de la femme Dr Anta Sarr

«C’est déplorable de voir dans la communauté rurale de Nabadji Civol qu’il y a des acteurs politiques qui pensent que l’argent peut faire gagner les élections. Il faut bannir le fait d’utiliser les deniers publics à des fins personnelles.

Ablaye Sally Sall est en train de distribuer du fer, du ciment et des millions à tour de bras. Cela fait des années qu’il habite le coin et il ne l’a jamais fait. Il a attendu d’être au pouvoir pour distribuer de l’argent», a déclaré Zahra Iyane Thiam. «Cela veut dire que ce ne sont pas ses biens qu’il est en train de distribuer, ce sont les biens des populations et ce sont les biens de l’Etat», accuset-elle. «Heureusement que les populations ont compris aujourd’hui. Nous allons le laisser penser que nous pouvons être menés par le bout du nez, mais un jour viendra où il saura ce que notre carte vaut», a souligné Mame Pathé Thiam, investi sur la liste Uds/Innovation. «Nous interpellons le chef de l’Etat pour qu’il demande à ses seconds couteaux d’arrêter d’utiliser les deniers publics», a martelé la ministreconseillère de Macky Sall.

A l’en croire, le Sénégal a besoin d’investissements. «Comment vouloir trouver un reliquat de plus de 3000 milliards pour les projets susceptibles de faire décoller le Sénégal et prendre de l’argent destiné à cet investissement à des fins politiciennes ?», s’offusque-t-elle.

D’autre part, elle a décoché des flèches en direction de la ministre de la Femme Anta Sarr Diacko. «Je déplore l’attitude du ministre de la Femme qui était dans la région de Matam la semaine passée, pour remettre un financement de 125 millions pour plus de 300 projets. Ce qui fait 400.000 Fca par projet. Non seulement c’est dérisoire mais ce n’est pas une bonne politique de la femme. J’ai fait le tour de la commune et je n’ai rencontré aucune femme qui en a bénéficié », déclare-t-elle enragée. Et de conclure : «c’est un financement partisan. Toutes les femmes ne sont pas mises sur le même pied et ce n’est pas normal».

L'AS






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image