leral.net | S'informer en temps réel

Zahra Iyane Thiam tacle Idrissa Seck : "C'est malsain de qualifier la préoccupation des sénégalais deal"


Rédigé par leral.net le Vendredi 3 Juin 2016 à 15:33 | | 4 commentaire(s)|

Zahra Iyane Thiam tacle Idrissa Seck : "C'est malsain de qualifier la préoccupation des sénégalais deal"
Dans un entretien accordé à nos confrères du Populaire, la conseillère spéciale du président de la République, Zahra Iyane Thiam Diop, est revenue sur les propos du leader de Rewmi, qui qualifie le dialogue national initié par le Président Sall de deal, pour s'en offusquer. "Je trouve que c'est malsain de qualifier la préoccupation des Sénégalais de deal. Parce que, encore une fois, je pense que lui, il n'est obnubilé que par la personne du Président Macky Sall. Or, nous, en tant que citoyens, c'est moins la personne de Macky Sall qui nous intéresse, mais son statut de chef de la nation, président de la République du Sénégal", a-t-elle laissé entendre dans le journal. Cette dernière de revenir à la charge : "Parler de deal me paraît malsain. Ensuite, très certainement, il a dû passer par un processus pareil pour parler de deal. Aujourd'hui, je pense que ce qu'il devrait faire, c'est rejoindre le camp du dialogue, montrer au peuple sénégalais, ne serait ce qu'une seule fois, son intérêt exclusif aux problèmes des Sénégalais". L'agitation d'Idrissa Seck, selon Mme Diop, "c'est qu'il pense qu'il ne peut plus être président de la République du Sénégal. Il pense que des retrouvailles entre le Président Macky Sall et Abdoulaye Wade pourraient être à son désavantage". A l'en croire, à ce niveau-là, "il ne s'agit pas de direction politique ou d'entente. Il s'agit-là d'un dialogue inclusif que les médias ont relayé directement. "Le peuple a pu suivre le contenu, les messages et les thématiques qui ont été abordés. Personne ne peut parler de deal, ici. C'est malsain. Idrissa Seck devrait savoir raison garder. Il a laissé passer toutes les chances qui lui étaient offertes pour montrer que c'est un homme d'Etat. Il a montré qu'il n'en est pas un. Qu'il ne nous ramène pas dans des considérations de détail. Nous n'avons pas besoin des hommes de détail", a-t-elle lancé.






Hebergeur d'image