leral.net | S'informer en temps réel

Zenit : le frondeur Denisov tacle son club et le tandem Hulk-Witsel

Igor Denisov, milieu international du Zenit Saint-Pétersbourg, n'en démord pas : Hulk et Witsel ne méritent pas les salaires exorbitants payés par le Zenit.


Rédigé par leral.net le Lundi 24 Septembre 2012 à 14:59 | | 0 commentaire(s)|

Zenit : le frondeur Denisov tacle son club et le tandem Hulk-Witsel
L’affaire secoue la Russie du football. La fronde menée par Igor Denisov et Alexander Kerzhakov au Zenit Saint-Pétersbourg a fait voler en éclats les projets de grandeur des dirigeants du club russe. Recruter deux bons joueurs à prix d’or peut avoir des répercussions non négligeables sur l’ensemble de l’effectif et ils sont en train de l’apprendre à leurs dépens. Ulcérés de voir les émoluments sensationnels de Hulk (6,5 M€/an) et Witsel (3M€/an), les deux internationaux Denisov et Kerzhakov ont fait part de leur mécontentement à leur direction, qui a décidé de les mettre à disposition de l’équipe réserve.

Cela n’a pas encore eu l’effet escompté puisque Denisov a publiquement exprimé son désaccord sur la politique sportive menée par ses dirigeants, au quotidien Sport Express. « Je pourrais comprendre si nous avions transféré Messi ou Iniesta, ils valent n’importe quel prix. Nous avons acheté de bons joueurs qui vont clairement aider le Zénith. Mais sont-ils tellement meilleurs que les autres vedettes de l’équipe pour mériter d’être payés trois fois mieux ? » Pour Denisov, « le Zénith a assemblé une équipe composée de grands joueurs qui ont gagné au moins autant de titres que les nouveaux ». Double champion en titre, le Zenit possède en effet une ossature de joueurs de grande qualité, pour la plupart internationaux russes.

Évidemment, la fronde de Denisov et Kerzakhov n’est pas dénuée de tout intérêt. Et c’est le Zenit qui s’est chargé de le rappeler dans un communiqué publié sur le site officiel du club, chargeant principalement le milieu de terrain Denisov. « Denisov a été relégué en équipe réserve pour une durée indéterminée. Cette décision est reliée au fait que Denisov a lancé un ultimatum au club et refusé de prendre part au match contre Krylya Sovetov, demandant à ce que son contrat soit revu à la hausse. Ses premières demandes à ce sujet ont été formulées en mai 2012. Lié jusqu’en 2015, Denisov dispose d’un des salaires les plus élevés du Zenit mais aussi du championnat russe. Sa rémunération correspond à son talent et est équivalente à celle des joueurs de son niveau à travers l’Europe. Nous lui avons proposé de prolonger son contrat, avec le même salaire et les mêmes conditions, mais l’offre a été repoussée par Denisov », peut-on lire.

Pour les dirigeants, il n’est pas question de se voir ainsi remis en cause par l’un de ses joueurs, peu importe s’il s’agit d’un homme formé au club et qui représente la génération dorée du Zenit. Très revendicatif, Denisov supporte mal de voir des joueurs comme Hulk et Witsel débarquer avec des salaires exorbitants alors qu’il lui a été refusé une augmentation de salaire quelques semaines plus tôt. Va-t-il rentrer dans le rang ou poursuivre sa rébellion avec son camarade Kerzhakov ? Pour le Zenit, aussi bien sur le plan sportif (il était premier avant l’arrivée de Witsel et Hulk, il est désormais 4e) que sur le plan purement humain, ce double coup sur le marché des transferts ressemble pour le moment à un immense échec. Quant aux deux joueurs, attirés par la monnaie sonnante et trébuchante, ils ne vivent pas une intégration idéale…






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image