leral.net | S'informer en temps réel

Ziguinchor: Un accusé écope de 15 ans de travaux forcés pour le meurtre de sa demi-sœur

La Cour d'assises de Ziguinchor (Sud) a déclaré, lundi, l'accusé Ousmane Diallo coupable des crimes d'assassinat et de détention de chanvre indien en le condamnant à 15 ans de travaux forcés, a constaté l'APS.


Rédigé par leral.net le Lundi 25 Novembre 2013 à 18:44 | | 0 commentaire(s)|

Ziguinchor: Un accusé écope de 15 ans de travaux forcés pour le meurtre de sa demi-sœur
La Cour a aussi ordonné la confiscation et la destruction de la drogue saisie sur l'accusé qui était âgé de 28 ans au moment des faits.

Ousmane Diallo, en détention provisoire depuis le 6 décembre 2006 à la Maison d'arrêt et de correction (MAC ) de Ziguinchor, avait étranglé à l'aide, d'un fil électrique, sa demi-sœur Abibatou Diallo,alors âgée de moins de 3 ans.

L'accusé a ensuite achevé sa victime avec ses mains. Selon les enquêtes préliminaires, il avait commis son crime sous l'emprise du chanvre indien dont il était un grand consommateur.

Diallo, qui souffrait d'épilepsie, avait reconnu les faits lors des enquêtes préliminaires. Mais à la barre de la Cour d'Assises, il est revenu sur ses déclarations en tenant des propos contradictoires.

L'avocat général, Djibril Bâ, a requis 20 ans de travaux forcés contre Ousmane Diallo, estimant que l'accusé a commis son crime avec préméditation.

Poursuivant son réquisitoire, il a déclaré que l'accusé était en possession de toutes ses facultés mentales, contrairement à ce qu'il a laissé croire à travers des propos contradictoires tenus à la barre.

Pour la défense, l'accusé ne jouissait pas toutes ses facultés mentales en commettant son crime. Me Henri Gomis a demandé l'acquittement de son client, convaincu que sa responsabilité n'était pas engagée dans la mesure où il était sous l'emprise de la drogue.

A défaut d'un acquittement, l'avocat a demandé à la Cour d'assises de lui faire bénéficier d’une circonstance atténuante de la loi.

La Cour ne l'a pas finalement suivi en condamnant Ousmane Diallo à 15 ans de travaux forcés pour les crimes d'assassinat et de détention de chanvre indien.






Hebergeur d'image