leral.net | S'informer en temps réel

Ziguinchor patauge, … (Par Alassane Sarr)

Rédigé le Vendredi 16 Août 2013 à 11:23 | | 0 commentaire(s)

Ziguinchor pâtit de l'incompétence de son Conseil Municipal. Il faut avoir l'honnêteté de reconnaître que depuis bientôt 3 ans, les problèmes d'assainissement se posent de manière récurrente dans notre ville. Entre les problèmes de collecte des ordures, les eaux usées de Boudody et le curage des caniveaux, il y matière à disserter.



Ziguinchor patauge, … (Par Alassane Sarr)
Ziguinchor pâtit de l'incompétence de son Conseil Municipal qui peine à régler la collecte des ordures ménagères et le nettoiement des marchés (cf. images 2stv sur le marché St Maur il y moins d'un mois). Les populations de Boudody, jadis quartier phare de Ziguinchor, se sont résignés à leur sort, et continuent de s'encrasser dans les eaux usées qui encerclent la cité.

Les problèmes de Goumelle étaient prévisibles, on s'est voilé la face, mais il était évident que la réalité referait jour tôt ou tard. Les préalables et précautions d'usage qui auraient dû être observés ne l'ont pas été par le promoteur de la cité, les gens le savaient, ils l'ont murmuré et puis le vent l'a emporté. Aujourd’hui les conséquences de cette incurie sont là !

A l'approche de la saison des pluies parfois même après les premières pluies, les services municipaux curent à la va-vite les caniveaux pour se donner bonne conscience. Ce n'est pas sérieux!

La Casamance a toujours connu de grosses pluviométries, les années 70 à 80 ont été des années de très grosses et pluies continues et Ziguinchor n'a pour autant jamais connu le phénomène des inondations.

Que s'est il donc passé depuis ?? Les équipes municipales qui étaient en place travaillaient pour la ville, elles mettaient un brin d'honneur à réussir la mission pour laquelle elles avaient été choisies.

Le Maire d'alors n'avait pas le droit de faire ce que bon lui semble, sinon les populations et même le Conseil Municipal le rappelaient à l'ordre. A titre d’exemple, le Maire qui avait bitumé la route qui mène à son domicile au détriment d'autres rues a dû faire face aux populations qui n’avaient pas du tout apprécié, et il s'est mis à énumérer les actions positives qu'il avait faites pour la ville et qu'en
conséquence il sollicitait la compréhension et la tolérance de ses administrés....

Les générations ont passé, les mœurs ont changé, les Maires qui se sont succédés sont devenus très puissants du fait du parti au pouvoir et des fonctions occupés dans la sphère Etatique. Ces fonctions qui ont fait leur puissance, loin de bénéficier à leur cité, comme l'a été Idrissa Seck pour Thiès, a contribué à affaiblir le Conseil Municipal de la Ville et de le rendre "Maire-dépendant".

L'autre chose non moins importante est que le maire qui habite Dakar ne peut forcément pas vivre et sentir les choses comme celui qui se réveille à Ziguinchor. En cas de catastrophe il pourrait même avoir des difficultés à rallier sa ville, par l'avion qui est souvent en panne (sauf qu'ils ont de quoi en affréter quand ils le veulent) et son équipe municipale dépendante ne prend d'initiative ni ne s'active que lorsqu'il est là.

Elle peine à faire régner l'ordre en l'absence du maire, le désordre s'installe, les occupations anarchiques de la chaussée ne sont pas sanctionnées, .....

Je compatis à la peine des familles qui ont subi les affres des inondations et j'appelle les populations à plus de solidarité et de lucidité.
J'implore la clémence d'Allah (SWT) pour un bon hivernage et des bonnes récoltes.


Alassane SARR
Président de VEECOZI





Hebergeur d'image