Leral.net | S'informer en temps réel



Zimbabwe: le poste de Premier ministre prêt à être créé pour Tsvangirai

Rédigé par leral .net le 19 Novembre 2008 à 01:07 | Lu 646 fois

HARARE (AFP) — Le parti au pouvoir et l'opposition au Zimbabwe ont terminé de rédiger l'amendement constitutionnel qui permet à l'opposant Morgan Tsvangirai de devenir Premier ministre conformément à un accord de partage du pouvoir signé en septembre, a indiqué mardi le gouvernement.


Zimbabwe: le poste de Premier ministre prêt à être créé pour Tsvangirai
"L'amendement constitutionnel numéro 19, point clé pour la formation d'un gouvernement d'union, est maintenant terminé et a été envoyé au médiateur en Afrique du Sud (Thabo Mbeki) pour être rigoureusement examiné", a déclaré à la télévision nationale le ministre de l'Information Sikanyiso Ndlovu.
"Cet avant-projet sera ensuite publié au journal officiel et le public, les instances religieuses et les dépositaires auront 30 jours pour l'examiner et faire leurs propres observations", a-t-il poursuivi sans donner plus de détails sur son contenu.
Le Parlement pourra ensuite approuver cet amendement créant le poste de Premier ministre et définissant ses attributions.
Vendredi, le Mouvement pour le changement démocratique (MDC) de M. Tsvangirai avait indiqué qu'il ne rejoindrait le gouvernement qu'une fois adopté un amendement constitutionnel qui permettrait d'appliquer les termes de l'accord de partage du pouvoir, signé le 15 septembre.
Il avait également demandé que d'autres questions soulevées par l'accord, notamment la nomination des gouverneurs de province, soient réglées.
Le Zimbabwe est plongé dans une impasse politique depuis la défaite historique du régime aux élections générales du 29 mars et la réélection contestée du président Robert Mugabe en juin.
Cette paralysie politique est doublée d'une crise économique sans précédent avec une inflation inouïe de plus de 231 millions %. Presque la moitié de la population aura besoin d'aide alimentaire en janvier et 1,4 million d'habitants sont menacés à Harare par une épidémie de choléra.