leral.net | S'informer en temps réel

Zoss, Gouye Gui, Malick Niang, Papa Sow..., ces espoirs qui veulent détrôner Balla Gaye 2 et Cie

De jeunes loups aux dents longues veulent bousculer la hiérarchie de l’arène sénégalaise. Il s’agit de Zoss, Gouye Gui, Malick Niang, Papa Sow et bien d’autres. Sur cette liste, il y a sans doute l’ombre d’un futur roi des arènes. Peuvent également s’y trouver des flops qui ne feront plus parler d’eux dans un futur proche. Les muscles gonflés à bloc, la tête dans les étoiles et le portefeuille pas assez rempli, selon Sunu Lamb, ces jeunes lutteurs déterminés ne cessent de réclamer une opportunité pour prouver leur capacité à intégrer cette fameuse cour des grands.


Rédigé par leral.net le Jeudi 25 Juillet 2013 à 22:00 | | 0 commentaire(s)|

Zoss, Gouye Gui, Malick Niang, Papa Sow..., ces espoirs qui veulent détrôner Balla Gaye 2 et Cie
Zoss a vu son rêve de croiser Gris Bordeaux brisé suite à sa double défaite contre Papa Sow. Mais, cela n’empêche pas qu’il fasse partie des plus sérieux prétendant à la cour des grands pour être sorti du même Claf tenu en 2006 que certains d’entre eux tels que Lac de Guiers 2. Alignant les belles sorties victorieuses et une popularité toujours grandissante, le grand frère de Garga Mbossé n’attend qu’une chance avec un ténor pour prouver qu’il a grandi. Le show man ne lésine sur aucun front pour vendre ses combats. Une victoire sur Gouye Gui la saison prochaine serait synonyme d’offre de combat contre un ténor et un cachet avoisinant les 100 millions de nos francs qu’il aurait réclamé à un promoteur de lutte.

Gouye Gui, quant à lui, a une popularité de plus en plus grandissante. Fougueux et impulsif, le poulain de Mor Fadam ne laisse personne indifférent. Ses sorties sont guettées par les promoteurs et la presse. Car avec lui, il y a toujours matière à écrire et à polémiquer. Gouye Gui fait partie depuis peu des noms qui reviennent le plus souvent pour affronter certains ténors en perte de vitesse. Il a été proposé à Gris Bordeaux et même à Bombardier pour un test grandeur nature avec ces ténors. Mais un dernier tour avec Zoss la saison prochaine vaut bien six mois de retard sur les VIP.

La reconnaissance des performances du Puma de Fass par le roi Balla Gaye 2, selon une source de Sunu Lamb, l’a rapproché de la cour des grands après avoir déclaré qu’il était disposé à lutter contre le tombeur de Baye Mandione. Le natif des Parcelles assainies attend un combat de confirmation pour être reconnu comme un ténor. Papa Sow se heurte cependant toujours au refus de Lac 2, Bombardier et Tapha Tine qui ne veulent pas lui donner sa chance et le snobent.

En battant Sa Thiès, le Lion de Yoff a prouvé qu’il avait assez de qualités pour titiller les plus grands de l’arène. Malick Niang a aussi prouvé, renseigne la source de nos confrères, qu’il pouvait aller avec la nouvelle écurie, Yoff, sans Yékini, son ancien mentor de Ndakaru. Pourtant, conscient du chemin qui lui reste à franchir, il a opté pour une ascension réfléchie, étape par étape, en acceptant d’en découdre avec Ama Baldé la saison prochaine. Une victoire devant le chouchou de Pikine ferait de lui un client sérieux pour tous les espoirs et même certains noms classés comme Baye Mandione, Amanekh ou Ness.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image