Leral.net | S'informer en temps réel



lerte sur la rive Sénégalaise après la disparition des membres d'Al-Qaïda

Rédigé par (Plus d'informations demain sur leral .net) le 5 Février 2011 à 13:47 | Lu 1077 fois

Wade: Nous avons besoin de l'intervention des puissances occidentales pour lutter contre le terrorisme


lerte sur la rive Sénégalaise après la disparition des membres d'Al-Qaïda
La presse sénégalaise a parlé ce matin d'une alerte maximale sur la frontière sénégalo-mauritanienne, le long du fleuve Sénégal. En particulier dans la zone adjacente à la mouqataa de Rkiz, où les recherches se poursuivent depuis hier jeudi, aux trousses de deux éléments d'Al-Qaïda.
Le journal sénégalais Wal Fadjri a comparé la situation à la frontière à celle de 2007 quand le Sénégal avaient mis ses troupes en alerte aux frontières après l'assassinat de touristes français près d'Aleg par des membres d'Al-Qaeda. Cela n'avait pas empêché ces derniers de traverser le Sénégal en direction du Burkina Faso.
Le président sénégalais Abdoulaye Wade a, dans une déclaration à l'AFP, demandé l'intervention de puissances occidentales pour soutenir les efforts locaux de lutte contre Al-Qaïda. M. Wade a déclaré que des pays comme le Sénégal et le Mali ne peuvent pas à eux seuls affronter Al-Qaïda, affirmant que c'est un problème international qui nécessite une forte intervention de l'Occident.
M. Wade a aussi exprimé sa préoccupation par rapport aux évènements actuels, affirmant que le terrorisme dans la région a commencé à prendre des formes inquiétantes.


Il convient de noter que l'armée mauritanienne est toujours à la recherche de deux membres d'Al-Qaïda qui avaient participé au dernier attentat de la capitale Nouakchott. Ils avaient également tué un gendarme, à la frontière sénégalo-mauritanienne. Les recherches pour les retrouver se poursuivent près du village mauritanien de Boubezoul 2 dans la mouqataa de Rkiz, à 30 km de la frontière.