leral.net | S'informer en temps réel

«tuer une personne n’est pas une mince affaire (…) Feu Mame Abdou Aziz disait que ceux qui ont commis ce meurtre en verront les conséquences ici même”

«Clédor Sène ne veut plus que son nom soit traîné dans la boue, du moins pour l’affaire Me Babacar Sèye. C’est, en tout cas, ce qu’il a fait savoir sur Sen Tv à travers l’émission «Sen Jotay» reprise par Actusen.com.


Rédigé par leral.net le Dimanche 6 Décembre 2015 à 01:37 | | 3 commentaire(s)|

«D’abord, je demande à la majorité parlementaire d’abroger la loi Ezan et que la magistrature demande la réouverture du dossier Me Sèye et de l’élucider une bonne fois pour toute», souhaite t-il.

Pour avoir passé dix années en prison, dit-il, «tuer une personne n’est pas une mince affaire, en prison les gens qui ont été jugés pour meurtre sont devenus comme fous, des aliénés si je peux m’exprimer ainsi».

Il poursuit, «Feu Mame Abdou Aziz disait que ceux qui ont commis ce meurtre en verront les conséquences ici même et Me Wade en ce qui le concerne ne serait certainement pas devenu Chef d’Etat, s’il en était l’auteur. Et pour ma part, depuis ma sortie, je n’ai jamais vu Me Wade”.

Et pourtant, confie-t-il à Ahmed Aidara, «Abdou Diouf allait nous amnistier en 1996, mais Feu Abbé Diamacoune Senghor réclamait l’indépendance de Ziguinchor et Abdou Diouf n’en a plus parlé.

Ndèye Awa BEYE (Actsuen.com)






Hebergeur d'image