Leral.net | S'informer en temps réel

EN DIRECT- Coronavirus: Macron et Merkel proposent un plan de relance de 500 milliards d'euros

Rédigé par la rédaction le 18 Mai 2020 à 16:44

Le président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel ont proposé lundi 18 mai de relancer l'économie européenne, ébranlée par la crise du Covid-19, en mobilisant 500 milliards d'euros.


Fin de la conférence de presse franco-allemande

 
La conférence de presse d'Emmanuel Macron, à Paris, et Angela Merkel, à Berlin, est terminée. Celle-ci a duré une petite heure. Principale information à retenir : un emprunt de 500 milliards d'euros destiné à un plan de relance qui bénéficiera d'abord aux pays les plus touchés par la pandémie et la crise économique qui en découle. Ce emprunt devra être remboursé par l'ensemble des Etats membres de l'UE.

» LIRE AUSSI – Santé, relance... Ce qu'il faut retenir des annonces d'Emmanuel Macron et Angela Merkel

Macron : «Il y a aura une saison touristique en Europe»

 
Le chef d'Etat a indiqué qu'il y aurait «une saison touristique en Europe». Celle-ci se fera «avec le virus et nous ferons le maximum, en France, en franco-allemand et en européen pour que les choses se passent au mieux pour la santé de nos concitoyens et pour le soutien économique de ces secteurs.»

La Commission européenne «se réjouit» de la proposition franco-allemande

 
La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, s'est «réjouie de la proposition constructive de la France et de l'Allemagne» pour relancer l'économie européenne après le coronavirus, dans un communiqué publié lundi.

L'Union européenne va emprunter 500 milliards d'euros sur les marchés

 

La France et l'Allemagne ont annoncé un plan de 500 milliards d'euros avec des transferts d'argent vers les pays les plus pauvres. L'Union européenne va donc emprunter cette somme sur les marchés. L'ensemble des pays membres rembourseront ces emprunts en appliquant le principe de solidarité. Notons que cet accord franco-allemand n'a pas encore été validé par les 27 pays de l'Union européenne.

Merkel veut d'abord aider les pays qui ont «le plus souffert»

 
La chancelière Angela Merkel a confirmé lors de cette conférence de presse que le plan de relance de 500 milliards d'euros serait d'abord destiné aux pays les plus fragilisés par la crise : «Ce sont les pays qui ont le plus souffert qui vont le plus profiter de ces ressources.»

Emmanuel Macron : «Prendre plus d'initiatives pour faire avance l'Europe»

 
«L'idée démocratique et le rêve européen sont des piliers de nos identités. Nous avons à faire face à beaucoup de mensonges et d'attaques mais nous ne devons pas renoncer à nos principes. Nous devons prendre plus d'initiatives ensemble pour faire avance l'Europe», a déclaré le Président de la République en mettant en garde contre la montée des extrêmes en Europe.

Emmanuel Macron souhaite une «Europe de la santé»

 

La création d'une «Europe de la santé doit devenir notre priorité», a indiqué Emmanuel Macron, «Notre volonté est de doter l'Europe de compétences très concrètes en matière de santé. Avec des stocks communs de masques et de tests, des capacités d'achats communes et coordonnées pour les traitements et les vaccins, des plans de prévention partagés des épidémies, des méthodes communes pour recenser les cas. Cette Europe de la santé n'a jamais existé, elle doit devenir notre priorité», a déclaré le président français.

Macron : «Une réponse économique forte»

 
Emmanuel Macron : «Les 500 milliards d'euros sont là pour répondre à la crise sanitaire et économique et vont aller vers des secteurs qui ne sont pas uniquement technologiques. C'est une réponse économique forte qui va permettre de lutter contre le chômage dans les région les plus vulnérables.»

Des stocks stratégiques communs de produits pharmaceutiques

 
La France et l'Allemagne souhaitent garantir des stocks stratégiques communs de produits pharmaceutiques mais aussi médicaux. Les deux pays souhaitent et augmenter les capacités de l'Union européenne en matière de recherche et de développement concernant les vaccins et de traitements.

Macron : «Les 500 milliards d'euros ont vocation à être remboursés»

 
Emmanuel Macron : «Les 500 milliards d'euros ont vocation à être remboursés. Ils ne ne seront pas remboursées par les bénéficiaires mais par les Etats membres.»

Le principe de l'initiative franco-allemande :

 
«Il renforcera la résilience, la convergence et la compétitivité des économies européennes, et accroîtra les investissements, notamment dans les transitions écologique et numérique et dans la recherche et l’innovation», indique le texte. «Les financements du Fonds de relance seront ciblés sur les difficultés liées à la pandémie et sur ses répercussions.» «Il s’agira d’un complément exceptionnel, intégré dans la décision relative aux ressources propres, avec un volume et une date d’expiration clairement spécifiés, et qui sera lié à un plan de remboursement contraignant au-delà du prochain CFP sur le budget de l’UE», précisent les deux pays dans un texte commun.

Un plan de relance de 500 milliards d'euros

 
La France et l'Allemagne proposent que le plan de relance européen soit doté de 500 milliards d'euros en dépenses budgétaires pour les pays les plus touchés par le coronavirus.

Macron et Merkel présentent une «initiative» commune ce lundi

 
Emmanuel Macron et Angela Merkel présentent une «initiative» commune ce lundi. La conférence de presse vient de débuter.
figaro.fr