Leral.net - S'informer en temps réel

EN DIRECT - Coronavirus en France : 243 décès en 24 heures, baisse continue des cas en réanimation

Rédigé par leral.net le Vendredi 8 Mai 2020 à 21:22 | | 0 commentaire(s)|

Une file d'attente à un dépistage COVID-19 pour les employés des écoles municipales à l'Institut universitaire hospitalier Infection méditerranéenne à Marseille. Clément Mahoudeau/AFP
Une file d'attente à un dépistage COVID-19 pour les employés des écoles municipales à l'Institut universitaire hospitalier Infection méditerranéenne à Marseille. Clément Mahoudeau/AFP

Dernier bilan en France: 25.987 décès (+ 178), 2961 patients en réanimation

 

Le ministère de la Santé a livré jeudi le bilan quotidien de l'épidémie en France. Voici les quelques chiffres à retenir : 

- Depuis le 1er mars, 25.987 personnes sont mortes du coronavirus, dont 16.386 à l'hôpital et 9601 dans les établissements sociaux et médico-sociaux. Le bilan quotidien s'élève à 178 morts. Il était mercredi de 278 décès.

- 23.208 personnes sont encore hospitalisées, 728 nouvelles admissions ont été enregistrées en 24 heures. 2961 patients sont toujours en réanimation (186 de moins que la veille). Depuis le début de l’épidémie, 95 210 personnes ont été hospitalisées et 55 027 personnes sont rentrées à domicile.

- Au total en France, il y a 137.779 cas de Covid-19 confirmés. 
- 4 régions (Île-de-France, Grand-Est, Auvergne-Rhône-Alpes, Hauts-de-France) regroupent 72% des cas hospitalisés. En Outre-Mer (Guadeloupe, Guyane, La Réunion, Martinique, Mayotte), on relève 102 hospitalisations, dont 23 en réanimation. 

Mayotte a «besoin des mesures déployées en Alsace il y a deux mois»

 

Mayotte, «à contre-temps» de la métropole qui va entamer son déconfinement, «a besoin des mesures déployés en Alsace il y a deux mois»pour lutter contre le coronavirus, a souligné jeudi la directrice de l'ARS, l'ancienne ministre Dominique Voynet.

Le premier ministre Edouard Philippe, qui avait déjà annoncé le report du déconfinement pour ce département d'Outre-mer où le virus circule activement, a indiqué jeudi qu'il devrait faire l'objet «d'une vigilance particulière».
Un point doit être fait le 14 mai pour envisager un éventuel assouplissement du confinement, mais «le déconfinement est pratiquement de fait» dans l'île, a reconnu Dominique Voynet lors d'un point-presse avec des médias nationaux. Selon elle, «depuis le discours d'Emmanuel Macron» amorçant le déconfinement et «depuis le début du ramadan», le confinement n'est presque plus respecté dans l'île, où 82% de la population vit sous le seuil de pauvreté.

lefigaro.fr