leral.net | S'informer en temps réel

Fatoumata Niang Bâ : « Le bilan du président Macky Sall est convaincant mais notre parti est le parent pauvre de la coalition Benno Bokk Yakaar »

À quelques mois de l’élection présidentielle de 2019, le leader de l’Union pour le Développement du Sénégal /Renouveau (UDES/R), Fatoumata Niang Bâ, livre ses impressions sur la situation politique du pays.


Rédigé par leral.net le Lundi 10 Décembre 2018 à 11:42 | | 0 commentaire(s)|

« Il n’y a point de doute. Le bilan du président Macky Sall et les perspectives en vue augurent sa réélection au premier tour ». Toutefois, fustige Fatoumata Niang Bâ, l'UDES/R demeure le parent pauvre de la coalition Benno Bokk Yakaar malgré des années de compagnonnage en toute loyauté et des sacrifices énormes pour soutenir le leader de l’APR.

« C’est faire preuve de mauvaise foi que de vouloir nier les avancées notoires enregistrées sous le magistère du président Macky Sall en seulement 5 ans, et ce, dans tous les domaines. On en voudra pour preuves, entre autres, l’augmentation notoire du taux de croissance à 6,7% alors que celui-ci était de 2% en 2012. Le taux de couverture maladie universelle est passé de 20% à près 60%. Avec le PuDC, le Sénégal place, pour la première fois de son histoire, le monde rural au cœur de ses préoccupations », a-t-elle déclaré.

La patronne de l’UDES/R d’ajouter : « toutes ces réalisations combinées aux perspectives
liées aux récentes découvertes de pétrole et de gaz, présagent un Sénégal émergent avant même la date qui a été indiquée. Autant dire tout simplement que le Plan Sénégal Émergent a tenu ses promesses
».

Pour finir, Fatoumata Niang Bâ a encore fustigé ce qu’elle considère comme un manque de considération vis-à-vis de son parti qui, pourtant, se bat en permanence sur le terrain pour la réélection du Président Macky Sall en 2019.

« Nous avons signé un pacte de compagnonnage avec l’Alliance pour la République (APR) en présence du ministre d’État Mahmoud Saleh, du ministre-conseiller Mor Ngom, de Luc Sarr et de Pape Maël Thiam, entre autres responsables de l’alliance pour la République (APR). Ce pacte scellé depuis septembre 2017 n’est toujours pas suivi d’effets », regrette-t-elle.






Libération



Cliquez-ici pour regarder plus de videos


Les articles les plus consultés