leral.net | S'informer en temps réel

Serigne Aramine Mbacké doit débourser plus pour sa victime

Après deux prorogations, la Cour d’appel de Dakar a finalement vidée, hier, l’affaire opposant la commerçante Oumy Thiam à l’homme d’affaires, Serigne Aramine Mbacké. Ainsi, l’ex-directeur de Dangote Sénégal a encore perdu la partie. Car, la juridiction de second degré a confirmé le premier jugement. L’homme d’affaire a été reconnu coupable d’abus de confiance et condamné à 1 an avec sursis, comme en première instance.


Rédigé par leral.net le Mercredi 29 Août 2018 à 16:38 | | 0 commentaire(s)|

En revanche, le jugement a été infirmé, concernant l’aspect pécuniaire. Le montant des dommages et intérêts a, en effet, a été revu à la hausse, puisqu’il est fixé à 175 millions de F Cfa. Alors que le premier avait ordonné le paiement de 90 millions F Cfa. C’est dire que la Cour n’a pas suivi le Parquet général qui avait requis l’infirmation. Celui-ci, voulait que le prévenu soit relaxé. Parce qu’il estimait qu’il n’y avait pas escroquerie ni abus de confiance.

À la limite, c'est un mandat qu'il n'a pas exécuté. ‘’Il est avéré que les sommes versées à Aramine ont été reversées à la société Small world aux Usa. Dans ces conditions, est-ce qu'il serait possible de l’'accuser d’abus de confiance ?’’ s’était interrogé le représentant du Parquet général.

Dans cette affaire, la commerçante réclame la somme de 1 milliard de francs CFA à l’homme d’affaires. Dans sa plainte, Oumy Thiam soutient que M. Mbacké l’avait approchée au tout début pour une importation de sucre qui devait lui faire gagner 600 millions de francs CFA par bateau. C’est dans ces circonstances qu’elle a versé au prévenu la somme globale de 546 millions de F Cfa en trois tranches. Une première de 250 millions de francs CFA, destinée au contrat revolving de 4 bateaux de sucre.

Le second versement, estimé par la plaignante à 178,5 millions en espèces, a servi au paiement de lettres de crédit. La troisième tranche a été décaissée en deux virements de 113 000 dollars chacun (soit 56,5 millions F Cfa par virement). Mais, Serigne Aramine Mbacké clame son innocence, en accusant les fournisseurs de la dame de n’avoir pas respecté les exigences des lettres de crédit.

Malgré ses dénégations, il a été condamné en première instance, puis hier, par la Cour d’appel. Toutefois, la bataille est loin d’être finie. Puisque, Serigne Aramine Mbacké a la possibilité de se pourvoir en cassation.