leral.net | S'informer en temps réel

49 cas de noyades à Dakar en un mois

La plage dite de la Bceao (Côte d’Azur) a enregistré 17 cas de noyades entre juin et juillet dernier dont 16 personnes vivantes repêchées et une seule repêchée sans vie. A l’occasion, samedi 4 août dernier, de la journée de sensibilisation sur la prévention des noyades, Mbaye Ndiaye, le ministre de l’Intérieur a remis un important lot de matériel de sauvetages au maire de la commune d’arrondissement de Yoff, destiné à freiner la vague des noyades. Cette remise de matériel entre dans le cadre du protocole d’accord liant le ministère de l’Intérieur à l’Association des maires du Sénégal (AMS) signé en 2004.


Rédigé par leral.net le Lundi 6 Août 2012 à 09:54 | | 0 commentaire(s)|

49 cas de noyades à Dakar en un mois
Selon les statistiques du 1er juin au 22 juillet, la région de Dakar enregistre 49 cas de noyade dont 42 personnes repêchées sans vie et 7 victimes vivantes. La seule plage dite de la Bceao a enregistré 16 victimes vivantes repêchée dont une seule personne repêchée sans vie. Pour le ministre de l’Intérieur, « Cela est dû aux baignades nocturnes ou bain de minuit. L’accident a eu lieu dans la nuit du 28 au 29 juillet à 3 heures du matin. La victime de sexe masculin est âgée de 24ans. Si tous les autres cas ont pu être sauvés, c’est parce que le dispositif de surveillance de la plage fonctionne bien, en dépit des risques et de la forte fréquentation de la plage ». Poursuit-il en ajoutant que, «
Ces cas de noyades pourraient être évités si les règles minimales de prévention et de sécurité étaient respectées, si les familles jouaient pleinement leur rôle et les pouvoirs publics assumaient leur responsabilité. Les collectivités locales ont, quant à elles, la responsabilité de mettre en place le dispositif de signalisation, de prévention, de balisage et de surveillance des baignades, mais le constat qui s’impose, c’est que les efforts faits sont très insuffisants par rapport aux besoins ».

Dans le cadre de la journée de sensibilisation sur la prévention des noyades au Sénégal, Mbaye Ndiaye, le ministre de l’Intérieur, a remis un lot de matériels de sauvetages destinés aux maîtres nageurs, sauveteurs et surveillants de baignade. Ce nouveau matériel consiste à renforcer d’avantage et à accompagner les maîtres nageurs, sauveteurs et surveillants de baignade de la plage de Bceao qui est l’une des plages interdites, dans leur mission.
Le matériel de sauvetage est composé d’un muret de signalisation, un mirador, deux mille mètres de cordage, deux cent cinquante flotteurs et cinquante sacs de terre, quatre palmes de natation, quatre mégaphones, vingt tenues, vingt gilets, vingt sifflets foxe.

Selon le ministre, pour abriter cette journée de sensibilisation, le choix sur Yoff a une triple particularité. « La plage de Bceao dite Côte d’Azur est l’une des plages les plus fréquentées de la région Dakar, mais elle est dangereuse. Elle est devenue une plage autorisée car elle est organisée en termes de surveillance des baignades et de prévention des noyades. La direction de la protection civile (D.P.C) doit être impliquée au même titre que les collectivités locales. Elle vient en appoint à la mairie de Dakar qui fait un excellent travail pour la couverture des zones».

Le ministre de l’Intérieur a estimé par ailleurs qu’ « Il faut renforcer les liens entre l’Etat et les collectivités locales et utiliser aussi les médias pour la sensibilisation. La baignade dans certaines conditions est dangereuse », a-t-il ajouté. Pour sa part, Cheikh Gueye, 1er adjoint au maire de la ville de Dakar, a souligné que « La mairie de Dakar, pour réduire le taux des noyades, met à la disposition des baigneurs 20 volontaires de la mairie de Dakar ».

Toujours dans le cadre de la sensibilisation, la troupe théâtrale de Rufisque a joué un sketch sur la responsabilité familiale. Comme pour démontrer le rôle éminent des parents.

Sudoneline






Hebergeur d'image