leral.net | S'informer en temps réel

A Sessène, une ONG mise sur l’agriculture bio pour éradiquer la "déperdition scolaire"

L’ONG AGRECOL Afrique a engagé 350 jeunes filles de la communauté rurale de Sessène, dans la région de Thiès (ouest), dans l’agriculture biologique, pour leur permettre d’avoir des revenus et financer leur scolarité.


Rédigé par leral.net le Lundi 21 Novembre 2011 à 06:36 | | 0 commentaire(s)|

A Sessène, une ONG mise sur l’agriculture bio pour éradiquer la "déperdition scolaire"
Après avoir installé un restaurant biologique à Sessène, chef-lieu d’une communauté rurale de 19 villages, cette ONG basée à Thiès, entend lutter contre la ’’déperdition scolaire’’ des jeunes, a dit samedi Souleymane Bassoum, son coordonnateur.

‘’Le projet pour le maintien des filles à l’école […] encadre aujourd’hui 350 filles, qui ont bénéficié d’un financement pour exploiter des jardins potagers, des poulaillers’’, a affirmé M. Bassoum à l’inauguration du restaurant biologique.

Selon lui, l’exploitation de ces jardins et poulaillers peut rapporter 375.000 francs CFA à chacune des bénéficiaires, tous les 45 jours.

L’ONG soutient cette initiative parce que, selon M. Bassoum, ‘’le développement passe nécessairement par les localités villageoises, les communautés rurales’’.

‘’Ce financement’’ alloué à l’exploitation des jardins et poulaillers est le fruit des ‘’56 caisses de crédits installées à Séssène et permettra aux filles bénéficiaires de pouvoir de suivre correctement leur cursus scolaire et améliorer les conditions de vie de leur famille’’, a-t-il fait savoir.

Le chef du village de Sessène et le président du conseil rural se sont réjouis de la présence du projet dans leur localité. Aussi ont-ils fait part de leur ‘’satisfaction’’ des ‘’résultats positifs déjà enregistrés’’ dans l’exploitation des jardins potagers et des poulaillers.

APS






Hebergeur d'image