leral.net | S'informer en temps réel

AGRESSION A MERMOZ : Un commerçant se fait chiper un sac contenant des cartes de crédits d'une valeur de 2 millions

Commerçant de son état, Boubacar Diallo est connu dans le milieu de la vente de cartes de crédits, puisqu'il est le fournisseur de plusieurs boutiquiers.


Rédigé par leral.net le Mardi 8 Mai 2012 à 21:10 | | 0 commentaire(s)|

AGRESSION A MERMOZ : Un commerçant se fait chiper un sac contenant des cartes de crédits d'une valeur de 2 millions
Ce qui fait que dans la journée du 2 mai dernier, il avait dans son sac des cartes de Tigo, Expresso et Orange d'une valeur de 2 millions de francs, en sus d'un montant de 200.000 francs en espèces. Dans le collimateur des agresseurs qui n'étaient pas sans savoir qu'il se promenait toujours avec de l'argent, le sieur Diallo, en provenance de Grand-Dakar, aura la surprise de se faire agresser devant une boutique, sise à Mermoz. En effet, il était filé, sans le savoir, par Tafsir Ndao qui, lors de son interrogatoire, a finalement avoué connaître la victime à Niary Tally. Ce dernier qui se dit commerçant et qui n'est ni plus ni moins qu'un agresseur était accompagné le jour des faits par son acolyte Abdou Bèye, lequel s'est présenté devant les limiers comme un moniteur d'Auto-école. Quoi qu'il en soit, il faut noter que ce jour-là, le plaignant
Boubacar Diallo avait quitté son domicile pour se rendre à Mermoz, à bord de son scooter. Arrivé devant une boutique, il s'apprêtait donc à sortir son sac de la malle de son scooter, lorsque deux individus, également à bord d'un scooter, lui ont arraché le sac, avant de démarrer en trombe. Seulement, ces derniers, qui ont pris la direction de la Cité Ipress, ont eu la surprise de constater que leur victime les poursuivait en criant au voleur. Alertés par les cris du sieur Diallo, les riverains, mais également les vigiles qui étaient dans les parages, ont vite fait de venir porter secours à ce dernier. Du moins très malchanceux, les deux agresseurs ont perdu l'équilibre dans la précipitation, avant de tomber. Ce qui fait que leur victime a pu récupérer son sac, même si lors de sa déposition à la police, il a mentionné que plusieurs cartes manquaient. Conduits à la police sous une bonne escorte, les mis en cause ont reconnu les faits, précisant toutefois, qu'ils n'ont rien pris dans le sac volé. Ils ont été déférés au parquet pour flagrant délit de vol à l'arrachée, commis en réunion avec usage de moyen de transport.





SOURCE:Popxibaar.com
Ndèye Anna NDIAYE






Hebergeur d'image