leral.net | S'informer en temps réel

Aide aux personnes démunies de la banlieue : Les Sénégalais de l’extérieur mettent la main à la pâte

Œuvrer en faveur des personnes démunies sans discrimination, c’est la nouvelle politique de développement social que vient de mettre sur pied l’Association des ressortissants de la banlieue, vivant en France.
En dépit de l’amélioration de certains indicateurs, le Sénégal émarge, depuis 2001, dans le répertoire des pays les moins avancés du monde. Avec 53,9 % de la population qui vit en dessous du seuil de pauvreté, le niveau d’accès aux services sociaux de base reste très faible. Autant dire que la situation sociale y est toujours préoccupante. Face à ce constat, l’Association des ressortissants de la banlieue vivant en France a décidé de créer un comité de soutien qui va prendre en charge les besoins et initiatives des populations les plus défavorisées.


Rédigé par leral.net le Jeudi 19 Mai 2011 à 16:46 | | 0 commentaire(s)|

Toutefois, en vue de mener à bien leur nouveau programme d’entraide sociale, les initiateurs du projet comptent renforcer les capacités opérationnelles des bénéficiaires, en formant des agents porteurs dynamiques, dans tous les quartiers qui constituent les villes de Pikine et de Guédiawaye. Ces derniers vont se charger de l’encadrement et du suivi des projets des groupes vulnérables. ‘C’est aussi un moyen de lutter convenablement contre la pauvreté’, déclare le chargé d’excution du projet, Ahmet Fall.

Pour lui, les micro projets d’appui aux initiatives émanant de la société civile, en privilégiant l’insertion socio-économique de groupes défavorisés, peuvent rendre ces derniers autonomes financièrement. Cependant, Ahmet Fall précise que cette initiative entre dans le cadre de la diversification des activités de leur association qui compte investir dans tous les secteurs de développement social. ‘Nous comptons diversifier nos modes de soutien aux populations démunies, en les aidant à développer des activités génératrices de revenus’, explique le chargé de projet.

D’après ses dires, le choix des populations bénéficiaires se fera sur une base claire et les plus démunies seront favorisées. ‘Notre association se donne pour mission de contribuer au développement de notre pays à travers l’aide financière que nous apportons aux personnes démunies. Car, l’Etat à lui seul ne peut résoudre toutes les demandes sociales de son peuple’, souligne-t-il.

Présidente du Gie des femmes de Guinaw rail, bénéficiaire du projet, Fatou Konaté déclare qu’elle compte sur la mise en œuvre de cette initiative pour développer leurs gains afin de subvenir aux besoins de leurs familles.

Paule Kadja TRAORE sud qutotidien






Hebergeur d'image