leral.net | S'informer en temps réel

Analyse sociologique des immolations au Sénégal: Kaly Niang livre les secrets de Bocoum et d’Ahmeth Tidiane Ba

Pour couper court aux supputations des politiciens et autres individus malintentionnés qui cherchent à expliquer les suicides par immolation par une mauvaise gestion du pays, Kaly Niang dans son analyse sociologique explique dans un document qui nous ait parvenu que « l’on ne se suicide pas parce qu’on est contre un régime ou un pouvoir en place. L’explication se trouve dans la société elle-même qui alimente le courant suicidogène ».


Rédigé par leral.net le Jeudi 3 Mars 2011 à 02:23 | | 16 commentaire(s)|

Analyse sociologique des immolations au Sénégal: Kaly Niang livre les secrets de Bocoum et d’Ahmeth Tidiane Ba
Aujourd’hui, dit-il « le phénomène des immolations devant les grilles du Palais de la République est devenu courant, voir banal. En effet, il s’agit de cas de suicide qui exerce sur les individus un pouvoir coercitif et extérieur, et à ce titre, il peut être analysé par la sociologie. Ce phénomène, dont on pourrait penser de prime abord qu’il est déterminé par des raisons relevant de l’intime, du psychologique, est également éclairé par des causes sociales, des déterminants sociaux ». D’ailleurs selon le sociologue, les statistiques montrent en effet que le suicide est un phénomène social normal : « le suicide est un phénomène majoritaire et régulier que l’on retrouve dans la plupart des sociétés et, au sein de chaque société, les taux de suicide évoluent relativement peu. C’est la tendance au suicide dont chaque société est collectivement affligée ».
S’agissant des d’Oumar BOCOUM, Amet Tidiane Bâ, et même de Penda KEBE etc.), le sociologue indique que « notre discipline nous recommande de chercher les causes efficientes dans la société, dans les grands ressorts de la vie collective et non dans la gouvernance politique. Lorsque ces ressorts fléchissent, l’homme perd toutes les raisons qu’il avait de vivre ». Pour lui, « si l’individu se décourage et s’abandonne, ou bien s’il s’exaspère et tourne sa fureur contre lui-même, c’est qu’il n’a pas une femme et des enfants auxquels l’unit le double lien de l’affection et du devoir ; c’est qu’il ne trouve ni un appui, ni une règle, dans un groupe d’hommes qui acceptent les mêmes dogmes et pratiquent la même religion ; ou, enfin, c’est qu’il n’est pas distrait de ses préoccupations égoïstes, et soulevé au-dessus de lui-même par de grands intérêts politiques ou nationaux ».
Théorie paradoxale à première et même à seconde vue, explique-t-il, car, « on cherche d’ordinaire dans une toute autre direction les causes du suicide. « Suicides dus au désir d’éviter l’infamie du supplice, de fuir la maladie, la souffrance, la vieillesse, de ne pas survivre à un être cher : mari, femme, enfant, ami ; de prévenir ou de laver un outrage, d’éviter l’infamie, de ne pas tomber aux mains de l’ennemi, suicides dus au dégoût de la vie, suicides accomplis par ordre » ; ajoutons : « Envie d’étonner, désir de faire parler de soi, folie, idiotie, dépression masquée ! ».
Selon Kaly Niang, par ailleurs conseiller du Premier Ministre « il faut savoir que ces motifs particuliers et individuels sont des prétextes ou des occasions, mais non des causes ». Car à l’en croire, « l’individu que rien ne rattache plus à la vie trouvera, de toute manière, une raison d’en finir : mais ce n’est pas cette raison qui explique son suicide. De même, lorsqu’on sort d’une maison qui a plusieurs issues, la porte par où l’on passe n’est pas la cause de notre sortie. Il fallait d’abord que nous ayons le désir au moins obscur de sortir. Une porte s’est ouverte devant nous, mais, si elle eût été fermée, nous pouvions toujours en ouvrir une autre.
Dirons-nous donc que les malheureux qui se suicident, (Oumar BOCOUM, Amet Bâ) sont poussés vers la mort par des forces dont ils ne comprennent pas la nature, et que les motifs qu’ils se donnent à eux-mêmes pour expliquer leur geste n’entrent pour rien dans leur décision » ? Les cas de suicide peuvent être de divers types. Il s’agit du suicide égoïste qui intervient lors d’un défaut d’intégration qui correspond au cas d’Oumar BOCOUM et le suicide altruiste qui correspond au cas d’Amet Tidiane Bâ, adepte du fondamentalisme Salafiste. A l’inverse du suicide égoïste, dit le sociologue, « le suicide altruiste est déterminé par un excès d’intégration. Les individus ne s’appartiennent plus et peuvent en venir à se tuer par devoir ».
Sambou BIAGUI
lepointdujour.sn



1.Posté par gaeldiagne le 03/03/2011 09:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Meme si ces analyses du sociologue sont très pertinentes, on ne peut tout simplement pas occulter le fait que ces suicides, du seul fait qu'ils se sont tous déroulés devant le Palais, ont tout de meme une signification politique!

2.Posté par Cisse le 03/03/2011 11:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cette forme d'explication s'inspire de l'analyse d'Emile Durkheim sur le suicide. C'est dommage qu'un sociologue de cette envergure se base sur des sottises de Durkheim pour faire une analyse partielle du phénomène. Il a fait une analyse en se basant uniquement sur les structures ou s'insèrent les individus (famille, école, armée) pour dire qu'elles contraignent les gens à s'immoler par le feu. Ce qui est paradoxal c'est comment peut on accepter que la faiblesse des liens familiaux (célibataire) soit un cause de suicide et non l'Etat institution forte et intégration. Comment peut on comprendre le suicide du soldat (état et armée)?
A t-il fait des analyses pour montrer qu'Omar Bocoum ne s'est pas suicidé par altruisme?

3.Posté par sociologue le 03/03/2011 11:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais vraiment Kaly
on comprend pourquoi tu as toujours eu Abien dans ton Cursus, tu ne peux même pas interpréter Durkheim correctement, tu es pathétique

4.Posté par aby le 03/03/2011 11:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je comprends pas pourquoi ils veulent fermer les yeux sur ces cas de suicide qui se sont déroulés devant les yeux de tout le peuple sénégalais en face du palais et que cela ne signifie rein c'est impossible le peuple a en marre de ce qu'il vit en ce moment il y'a eu des courageux qui se sont sacrifies pour le peuple et ils ont voulu nous faire ouvrir les yeux il est temps de se reveiller et ne de prendre notre avenir en main jeune homme femme vieux réveillons nous notre pays souffre et personne n'a le courage de le dire de se révolter

5.Posté par Profete le 03/03/2011 11:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Que voulez-vous ? Il doit justifier ses prebendes de conseiller de je ne sais quoi. Avez-vous remarqué les joues de Kali ces temps-ci ? Rien a voir avec le temps des vaches maigres quand il rasait les murs du group Walf en quete d'invitation pour se vendre.... la conscience. Moy loolu.

6.Posté par sociologue le 03/03/2011 11:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et puis je ne comprends pas ce titre pompeux pour un torchon pareil

7.Posté par guin thieuss le 03/03/2011 12:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce faux sociologue n'interpretera jamais bien les motifs de suicides des ces senegalais, du fait qu'il est conseiller du PM,il se trouve des causes ailleurs, mais tout homme honnete, doit savoir que les raisons de se suicider de ces personnes n'est autre que l'Etat senegalais.Il n'est pas besoin d'etre sociologue pour dechiffrer les raisons de ces suicides
Omar Bocoum... Chomage persistant apres dur service rendu a l'ETAT, par le biais des armes
AHmet T BA......degradation des moeurs senegalais , du mode de vie, a savoir capitalisme accru des senegalais, vehicules par les televisions senegalaises

8.Posté par kikanla le 03/03/2011 12:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tous ces cas de suicides sont dûs au mal du pays et aux aux pressions que certains parents mettent sur leurs enfants (LE SPLIT) arretons de dire à nos enfants que "tu devais reussir pour nous venir en aide", ARRETONS DE METTRE LA PRESSION SUR LES ELEVES, ETUDIANTS, LES ENFANT, A TOUT INDIVIDU

SVP LA REUSSITE NE VIENS PAS COMME çA DU JOUR AU LENDEMAIN , IL FAUT QUE TOUT L'ENTOURAGE S'Y METTE , ENCOURAGEONS NOUS LES UNS DES AUTRES , AIDONS NOUS, SOYONS UN , PAS DE KHADIALO, ARRETONS DE DISCRIMER MOUSSA OU AMINA ......... PREFERER ADAMA OU BINTOU ,
WE MUST BE ONE PEOPLE , ONE NATION FOR THE ALMIGHTY

9.Posté par dallas le 03/03/2011 12:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Kaly merci
Mais en tant que conseiller du PM, tu ne peux que nous faire ce type d'analyse.

10.Posté par borom djolof le 03/03/2011 13:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si tu peux supporter d’entendre tes paroles
Travesties par des gueux pour exciter des sots,
Et d’entendre mentir sur toi leurs bouches folles
Sans mentir toi-même d’un seul mot ;

Si tu peux rester digne en étant populaire,
Si tu peux rester peuple en conseillant les rois
Et si tu peux aimer tous tes amis en frère sans qu'aucun d'eux ne soit tout pour toi;Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire
Seront à tout jamais tes esclaves soumis
Et, ce qui vaut bien mieux que les Rois et la Gloire,
Tu seras un homme, mon oncle.

11.Posté par PAKA le 04/03/2011 12:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il est temps que l etat et les chefs religieux réagissent.On est pas en Egypte ni en Tunisie.C est vraie que nous vivons dans une période difficile sur tous les plans mais c'est pas une raison de nous conduire à la suicice chers fréres et soeurs.

12.Posté par nabou le 07/03/2011 16:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo kali pour cet éclairage pertinent.
ceux qui critiquent sont des jaloux que tu connais car ils se prennent pour tes amis. Ils sont faux et ils se reconnaitrons. Tu as fais une analyse digne de foi encore merci. Pour ceux qui ne le savent pas, kali à une mention trés bien en maîtrise et est élevé au grade de Docteurs es lettres il y a quelques années. Donc arretez vos conneries et faites comme lui!!!

13.Posté par général niang le 07/03/2011 16:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

kaly est le meilleur sociologue de son temps. personne n'a le droit de le contester. Les pseudo sociologues de petites catégories sont jaloux de son succés. Nous le connaissons trés bien pour avoir fait la fac ensemble. Dou séne morom way!!!! Kou meun dara na déef kom mome!

14.Posté par Ibou sané le 07/03/2011 16:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En tant qu'ancien Professeur de kali je me dois de rétablir la vérité. En effet Mr Niang a toujours réussi avec une trés bonne mention. Il est Docteur dans sa discipline. Il fait notre fierté à tous.

15.Posté par Codou le 07/03/2011 16:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merçi Professeur
Nous qui avons connu kali savons bien qui il est. L'un des meilleurs sociologues de sa génération ayant fait toutes ses études à Dakar. Il es docteur contrairement à cette bande de jaloux qui tirent sur son ombre. Tout le monde reconnait sa pertinence. C'est parce qu'il est valable qu'il est devenu conseiller du Premier Ministre. Ces ingrats qui l'attaquent sont quoi même ? Tchipiriiii!!!! ignane rék !!!

16.Posté par Immigré le 10/04/2011 05:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est humain de ne pas partager l'analyse d'une personne. Mais, l'on se doit d'élever le niveau des débats. A supposer que Kali avait été repêché à l'université, pourquoi n'aurait-il pas le droit de faire des analyses sur un phénomène sociétal qui prend de l'envergure. Je trouve que ces analyses sont recevables, bien que je mettrais un bémol sur la circonscription des motifs au suicide. Je trouve qu'il y a une pluralité de causes: les explications avancées par Kali qui pointent du doigt la responsabilité de la société, un geste malheureux qui révèle un profond malaise chez le suicidant, la responsabilité de l'État qui a échoué dans sa mission d'entretenir l'espoir chez les citoyens, la responsabilité des politiques de tout bord qui exploitent de manière égoïste le désespoir de la population, la responsabilité des médias qui font la course du sensationnel au grand dam des naufragés sociaux et mentaux, etc. Bref, c'est un phénomène complexe qui nécessite une pensée complexe, dans le sens d'Édgar Morin , que l'on ne saurait réduire à quelques facteurs.
Wa salam.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image