leral.net | S'informer en temps réel

Appui aux travailleurs pour la prise en charge des enfants : L'allocation familiale passe de 7.500 à 7.800 FCfa par offre

Une toute petite hausse de 300 francs Cfa. Voilà ce que la Caisse de sécurité sociale (Css) vient de décider sur les allocations familiales. Elles passent ainsi de 7.500 à 7.800 francs Cfa par offre.


Rédigé par leral.net le Vendredi 29 Mai 2015 à 13:43 | | 1 commentaire(s)|

Appui aux travailleurs pour la prise en charge des enfants : L'allocation familiale passe de 7.500 à 7.800 FCfa par offre
Le Conseil d’administration de la Caisse de sécurité sociale (Css) a pris la décision, hier, de revaloriser les allocations familiales versées aux allocataires. Cela, en faisant passer le montant versé de 7.500 francs Cfa à 7.800 francs Cfa par trimestre et par enfant. Cette mesure comporte une particularité, car le Conseil d’administration a accepté de faire «rétroagir la jouissance de ce droit», à tous les allocataires éligibles à compter de l’exercice 2014. Autrement dit, des rappels seront liquidés et payés à compter de l’année 2014.

Face à la presse, hier, le Président du Conseil d’administration (Pca) de la Caisse de sécurité sociale (Css), Mademba Sock a indiqué que l’impact global de cette mesure est de l’ordre de 1 milliard de francs Cfa, pour monter à près de 2 milliards de francs Cfa pour les trois prochaines années. Il a aussi annoncé que d’autres revalorisation sont prévisibles et seront réalisables en fonction de la bonne tenue des indicateurs d’exploitations sur les branches de la caisse. Notamment «les moyens de faire étendre cette mesure de revalorisation aux créditeurs des accidents de travail».

«Je dois préciser que la volonté de notre institution est de procéder à des revalorisations à temps opportun, mais que la prudence doit être de rigueur pour ne pas déséquilibrer les branches», a souligné Mademba Sock qui indique par ailleurs qu’il serait «miraculeux pour la caisse de sortir un de ces strates de revenus» dans la mesure où1milliard de francs Cfa, c’est déjà important. «On n’a pas de dividende à distribuer. Nous sommes convaincus qu’il faut aller au-delà mais nous y travaillons pour faire plus», a confié le secrétaire général de l’Union nationale des syndicats autonomes du Sénégal (Unsas).

Le Populaire






Hebergeur d'image