leral.net | S'informer en temps réel

Assassinat de Pape Thiam à Louisville : Un report d’un mois encore prononcé

On n’en finit toujours pas avec ce procès des présumés meurtriers du taximan sénégalais Pape Mor Thiam, tué par balle dans la nuit du 14 novembre 2014 aux Etats-Unis. Le procès, qui s’est encore tenu hier, mercredi 20 juillet au tribunal de Louisville, a connu un énième report.


Rédigé par leral.net le Jeudi 21 Juillet 2016 à 09:07 | | 0 commentaire(s)|

Papa Waly NDAO, Louisville Kentucky (USA)

Il faudra patienter encore jusqu’au vendredi 19 août prochain pour se présenter devant la juge Mary M. Shaw, chargée de gérer le dossier très sensible de notre défunt compatriote Pape Thiam.

Près de deux ans après avoir perdu leur proche dans des conditions tragiques, la famille de feu Pape Thiam attend impatiemment le sort qui sera réservé à ses bourreaux. Nos sources nous soufflent qu'hier, sa petite sœur, Mame Diarra Thiam, était présente dans la salle en compagnie de quelques compatriotes sénégalais pour assister à l’audience.

"Nous remercions l’ensemble des Sénégalais de Louisville pour leur soutien indéfectible sur ce cas qui a tant duré. Nous remettons tous entre les mains de Dieu et espérons que la vérité finira par triompher au terme de ce procès", a déclaré la sœur du défunt taximan, meurtrie par cet événement douloureux.

Ce procès, très complexe, est suivi de très près par la communauté sénégalaise présente à Louisville. D'après les mêmes sources, Pape Ndiaye Guèye, un de leurs responsables, a lancé un appel à l’Etat du Sénégal pour un appui sans faille sur ce cas "Pape Thiam" qui demeure un événement très dur pour la communauté.

"Nous comptons relever le défi de la mobilisation d’ici le 10 octobre, date annoncée pour le début des plaidoiries. Nous lançons un appel à l’ensemble des Sénégalais des Etats-Unis, ainsi qu’à L’Etat du Sénégal pour venir nous apporter leur soutien. Nous somme en contact permanent avec le Consul général du Sénégal à New York et nous lui rendons compte à chaque fois que besoin sera sur l’évolution de la situation", a soutenu le responsable à la fin de l’audience.

Pour l’heure, la date du 19 août a été retenue par la juge, afin de permettre aux conseillers des présumés meurtriers d’apporter des documents complémentaires. Mais, les choses sérieuses devront effectivement commencer le 10 octobre prochain, retenue par la juge Mary M. Shaw pour le début des plaidoiries.

Quatre jeunes américains, Anu White, Quinton Lewis, Barry Morris et Larico Lovings, sont actuellement incarcérés à Louisville pour le meurtre du Sénégalais Pape Thiam.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image