leral.net | S'informer en temps réel

BACAR DIA SUR LA SITUATION DU PAYS : « Il nous faut pacifier et refuser de prêter le flanc »

La situation du pays ne laisse pas indifférent le Sg du Front Populaire. Le Dr Bacar dénonce l'attitude de certaines personnes qui veulent mettre le pays à sang et à feu. Il soutient que le Sénégal n'a pas besoin de compter ses morts après une manifestation. En outre, il pense que la paix n'a pas de prix. C'est pourquoi il appelle tous les acteurs à l'apaisement pour l'intérêt du pays. « A moins d'un an avant la présidentielle de 2012, les nerfs commencent à se chauffer. Mais, il faut que les acteurs mettent la balle à terre. Que les gens remettent les compteurs à zéro. Le Sénégal nous appartient à tous. Il faut aussi comprendre qu'on ne peut pas diviser le pays en 1000 morceaux pour donner à chacun sa part. Nous avons l'obligation d'entretenir et de transmettre le flambeau de la paix sociale qui du reste, est notre richesse la plus prestigieuse aux générations futures ». Ces propos sont de Bacar Dia. Le secrétaire général du Front Populaire estime que le Sénégal a besoin d'un climat paisible. « La richesse, ce n'est plus l'or ou l'argent, encore moins le pétrole, mais la paix.


Rédigé par leral.net le Mardi 15 Mars 2011 à 15:30 | | 3 commentaire(s)|

BACAR DIA SUR LA SITUATION DU PAYS : « Il nous faut pacifier et refuser de prêter le flanc »
La société civile, le pouvoir, l'opposition, les marabouts, doivent tous travailler à cette union sans oublier la presse qui a une mission importante à jouer », a-t-il dit. Très en verve, il condamne toute forme de violence. «Je condamne les appels à la violence, à l'insurrection car ceux qui font ces appels ne seront même pas épargnés. Notre Sénégal n'a point besoin de compter ses morts après une manifestation.

Nous avons le devoir de le construire et la seule condition reste et demeure une paix durable », a-t-il préconisé. S'agissant du 19 mars, il estime que ce sera une occasion de discuter des faiblesses de notre système et de chercher à apporter des solutions. Il a aussi abordé la crise scolaire. Sur ce point, il soutient que cette question mérite une réflexion pour éviter de sacrifier les jeunes enfants.

« J'avais proposé la création d'un comité interministériel où les représentants des élèves, des étudiants, des enseignants, du ministère de l'Economie, de l'Education et du Premier Ministre, se retrouveraient avant chaque fin du mois pour anticiper sur les problèmes et trouver les réponses. Ceci permettra de veiller sur le paiement de salaire à temps, celui des bourses à date échue et plus généralement sur les crises », dira-t-il, rappelant que ce comité réglera définitivement le problème de la communication entre

les acteurs de l'éducation. « Il nous faut pacifier et refuser de prêter le flanc », a-t-il fait savoir. Pour ce qui est de la crise énergétique, il appelle à un apaisement et précise que les attaques et positions ne font qu'accroître les problèmes déjà existants. Toutefois, il estime que le rôle du gouvernement aujourd'hui est de fournir de l'électricité.

Mamadou SY (Correspondant à Saint-Louis)le matin





1.Posté par maf le 15/03/2011 16:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

mè ce gars foumou nèkone, kounè gouvernement bi nèkholue da nga gni bokoule

2.Posté par mad le 16/03/2011 10:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Du courage le peuple sénégalais a besoin de vous et tous les jeunes du pays pour une nouvelle
page de l'histoire de notre cher pays qui se trouve entre les mains d'une dande organisée et
pilleurs qui ne s'occupe de ceux qui les ont élus, mais ils vont le regretter car ils nous ont trahi, deçu........et jen passe On va marcher et personne ne peut nous priver de notre droit, il et temps d’éxprimer notre colére
Et en 2012 Inchallah le peuple sénégalais vous dira marci, c’est fini la mafia au sommet del’état,
C’est fini les magouilles les sénégalais sont fatigués, pas d’éléctricité pas de travail pour les jeunes Y’an a maaaaaarrrrree


3.Posté par Daour KONATE le 16/03/2011 15:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce Monsieur ne doit pas avoir les yeux en face des trous, ou alors il a le cerveau dans les égouts !!! Quelle paix peut-il y a voir quand règne la corruption, l'injustice, l'arrogance et la gabegie? "Remettre les compteurs à zéro", il a encore des formules du même genre ? En somme, il demande à la majorité frustrée de pardonner et d'accorder encore sa confiance à cette bande de pieds nickelés, de la boucler et de continuer à subir ! Qu'il déplace sa masse pour aller argumenter auprès des affamés et autres ! Il ne sera certainement pas déçu du voyage !

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image