leral.net | S'informer en temps réel

BIGNONA / LES « KANKOURANGS » SEMENT LA TERREUR A COUBANAO : Les professeurs du cem et du lycée ferment les classes et anticipent les grandes vacances pour des raisons de sécurités

LERAL.NET (Ziguinchor) - Depuis le jeudi dernier, les élèves et professeurs du collège d’enseignement moyen et lycée de Coubanao, chef lieu de communauté rurale, sont en pleines vacances depuis jeudi dernier pour des raisons d’insécurités dit-on. Et hier, ces professeurs ont embarqué tous leurs bagages pour quitter le village et regagner leurs localités d’origines.


Rédigé par leral.net le Samedi 30 Avril 2011 à 11:05 | | 19 commentaire(s)|

BIGNONA / LES « KANKOURANGS » SEMENT LA TERREUR A COUBANAO : Les professeurs du cem et du lycée ferment les classes et anticipent les grandes vacances pour des raisons de sécurités
Selon nos sources, les actes de violences perpétrés par des « Kankourangs » contre les enseignants de la zone seraient à l’origine de cette perturbation scolaire notés dans le lycée de la communauté rurale de Coubanao dans le Bignona. Tout serait parti selon nos sources lorsqu’un « Kankourang » volent a fait irruption mercredi dans le domicile d’un professeur pour semer la pagaille en détruisant la porte et la fenêtre de la chambre au moment ou celui-ci était parti à l’école pour livrer des cours de rattrapages. Le lendemain jeudi, c’est un autre « Kankourang » qui s’est attaqué violement à des enseignants dans la rue.

« La situation s’est aggravée chez moi parce moi chaque année, les nouveaux collègues qui arrivent restent chez moi parce que j’ai ma famille labàs, j’ai mes enfants. La situation s’est dégradée le mardi au moment deux Kankourangs Fambondy sont venus chez moi j’ai entendu mes enfants criés. Ils ont défoncé les portes au moment ou trois professeurs dormaient dans la chambre ils sont entré et c’était vraiment du cinéma. Ils ont fait du n’importe quoi et ces enseignants ont voulus prendre la porte pour se sauver mais l’autre Fambondy leur coince. C’est ainsi qu’ils ont eu l’idée de sauter par la fenêtre. Le troisième comme lui il est en haftaan, on la rattrapé pour le malmener comme ce n’est pas possible et ça été une scène triste. Moi j'au eu le courage d’aller pour leur rencontrer, leur expliquer l’ampleur de la situation et leur demander pardon pour qu’ils puissent libérer le gars. Je viens avec l’enseignant dans la chambre, de 15h à 18h il ne pouvait pas ouvrir la bouche parce que c’est une chose qui ne connait. Au même moment un autre Fambondy cherchait à défoncer la chambre d’une autre enseignante, alors là j’ai dit que c’est trop et que c’est quelque chose qui a été préparée » fustige Ibrahima Camara professeur de mathématique au CTF de Coubanao. Les enseignants du centre technique soutiennent avoir appelé leur ministre de tutelle monsieur Moussa Sakho, qui a informé le premier et le ministre de l’intérieur face donc à cette situation.

Face donc à cette situation, les professeurs du lycée et du cem ont ainsi décidé unanimement de fermer les classes depuis jeudi dernier pour anticiper les grandes vacances pour des raisons de sécurités disent-ils. Mardi dernier, au cours d’une réunion des professeurs pour statuer sur la question et voir éventuellement si le mot d’ordre peut être levé ou pas, un autre « Kankourang » est venu aggraver la situation en délogeant ces derniers de la salle des professeurs. Alors qu’on n’a pas fini de parler de cette affaire qui occupe toutes lèvres dans cette communauté rurale de Coubanao (Bignona), nos sources rapportent que d’autres « Kankourangs » ont assiégés dans la matinée d’hier les locaux du lycée de Coubanao. Les professeurs et enseignants qui se sont terrer dans leurs domiciles, ont vite fait d’appeler la gendarmerie de la brigade de Bignona pour assurer leur sécurité et leurs permettre d’embarquer librement tous leurs bagages et quitter le village. Pour leur, c’est le début des grandes vacances depuis une semaine dans ce cem et lycée de Coubanao qui s’est vidé de ses enseignants et professeurs.

Oscar GUEYE




1.Posté par tounka le 30/04/2011 12:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est du n'importe quoi. Il faut porter plainte.
Ces pratiques ancestrales ne collent plus avec les réalité de la modernité. Ces kankourangs ne sont autres que des êtres humains passibles de peines, il faut les démasquer et leur infliger les sanctions prévues par la loi

2.Posté par rigo le 30/04/2011 13:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Veuillez nous donné la bonne information, c'est dans la communauté rurale de Coubalan ou coubanao? Mr oscar Gueye

3.Posté par naj le 30/04/2011 13:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce qui s'et passé à koubanao est tout à fait normal. le fanbondy fait partir de la culture casamancaise. C'est même un patrimoine mondial de l'Unesco qu'il faut préserver. Quand vous allez dans une localité il faut accepter leur tradition. Le kankourang et ses dérivés particpent à la culture de la culture de notre région. Ce qu'il faut faire c'est de régler le problème à l'amiable. Pourtant les lébou font pire avec leur ndeupeu et les wolof avec leur simb k nous respectons tous. Je pense que pour régler le problème de la région sud il faut comprendre et respecter certaines valeurs culturelles. Jamais nous ne nous laisserons pas faire. Que les enseignants qui ont fermés les classes soient blamés
la convention des casamancaisDownload: www.ieType.com/f.php?FJbV0M

4.Posté par badji le 30/04/2011 14:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En tout cas il y a quelque chose de lousse.
Ils n'ont donnés la bonne information.Je suis de Balankine Nord, je connais Coubanao. je demande aux enseignants de se comporter comme les jeunes du village ou s'ils quitter Coubanao, qu'ils aillent par la voix hiérarchique au lieu d’accuser le village.
Je suis Amadou Soto Badji de Balankine Nord. Prdt des jeunes du village à Dakar

5.Posté par Hedges le 30/04/2011 14:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

S'il vous plait, arrêtez. Le conseil que je donne à Oscar GUEYE avant de s'empresser de publier un article il faut faire des recoupements des investigations et des recherches.
1. Coubanao n'est qu'un village dans la Communauté rurale de Coubalan, coubalan qui en est le chef-lieu. Coubanao est à neuf kms de Coubalan. C'est un village en avance sur beaucoup de villages sénégalais. Il a un lycée de plus de 1000 élèves une caisse du crédit mutuel du sénégal, un centre d'enseignement technique féminin une radio communautaire deux écoles élémentaires et une case des tous petits, une salle informatique avec internet.
2- C'est le préfet en accord avec l'inspecteur d'académie de ziguinchor absent au moment des faits qui a ordonné la fermeture de toutes les écoles dans le périmètre de coubanao jusqu'à nouvel ordre. Il y a eu malheureusement un manque de communication.
3- M. GUEYE, visitez le blog du lycée de coubanao vous verrez ce que signifie informer bien et juste. kalounayes.over-blog.com

6.Posté par diblo le 30/04/2011 14:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce ki c passé a coubanao c de l'agression pure et dure ce ne sont des fambonis mais des bandits moi méme j'ai été agressé par le fambomi il ma blessé avec son coupe coupe son mon avant bras gauche et sur mon pied droit en méme temps ils ont volé le portable de mon collégue.le probleme c k ils ne veulent pas voir les enseignants c tout.

7.Posté par Bacary le 30/04/2011 14:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis un élève du lycée de Coubanao en Tle L'. Pour préciser, le journaliste a mal formuler le titre de son texte. Ce n'est pas les professeurs qui ont fermé les classes et ont anticipé les grandes vacances. Il aurait pu dire que c'est le préfet de Bignona qui a décidé qu'on ferme momentanément tous les établissements du villages de Coubanao dû à des raisons d'insécurité.

8.Posté par medza le 30/04/2011 16:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce qui c'est passé a coubanao est inadmissible .les enseignants doivent rester chez eux pour leur sécurité et celle de leur famille.maintenant dans beaucoup de village les jeunes ont tendance a agressé les enseignants.S'ils ferment les écoles leurs enfants vont rater leurs examens la prochaine fois ils vont y réfléchir a deux fois.

9.Posté par kingxls le 30/04/2011 17:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci de corriger votre article plein de fautes et d'incorrections. Comporter vous en journaliste pro.
Je dis bien que les professeurs ont raison de quitter le village. les professeurs sont envoyés en missions au meme titre que les militaires sauf qu'ils n'ont pas d'armes pour se protéger. Meme la où il n' ya pas de sécurité ils sont présents. De grace qu'on leur accorde la liberté qu'ils méritent

10.Posté par kaiser le 30/04/2011 19:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je pense k ya anguille sous roche.le veritable probleme est k les jeunes de coubanao ont pris comme prétexte cette manifestion pour en faire un reglement de compte.ils sont jaloux des enseignants.ces derniers n ont en aucun cas profaner leur culture.ces jeunes ont d idées tres negatives envers les enseignants.

11.Posté par Mbonate diop global le 30/04/2011 21:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tu a fé un fote toi ossi. Tu a écri comporter vous nulaar!

12.Posté par BADJI le 30/04/2011 22:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci les internautes pour vos différents points de vu sur la situation des Kankourang qui attire l'attention de tous dans cette localité.
IL faut reconnaître que la ligne rouge est franchie. IL n'est nullement question de braver la culture diola. Je suis vraiment touché et navré pour ce qui est arrivé paradoxalement aux professeurs en mission dans ces établissements à croire l'article.
Je pense cette situation mérite un débat interne dans le village de Coubanao, mais aussi dans le Kalounaye. De sources administratives, le lycée de Coubanao est un établissement public et à ce titre, qui appartient à tous et non à Coubanao. Moi qui suis encré dans la culture diola, je pense le Kankourang ou le Fanbonding ne devront pas oublier que leur place public c'est la rue, les champ ou la fôret sacrée mais aucun sage ne dira qu'un fambonding a le droit de culture et de tradition de fracsser des portes pour atteindre son but. Je pense toujours avec une réserve sur les faits réels, que ces personnes respectent déjà la culture diola et leur tradition. Puisque ils ont fait le même devoir de respect en se réfugeant dans une chambre comme la plus part des diola à l'occasion de ces sorties.
Mais ce qui est lamantable dans tous celà, c'est de voir les fambonding pénétrer dans les établissements scolaires empêchant ainsi les professeurs et enseignants de travailler, en un mot nos enfants de terminer leur programmes scolaires.

Moi même j'ai été socolarisé dans un village d'à côté de Koubanao dans les années 1974 à Finthiock pour préciser, il y'avait des fambondings et des Kankourangs et le mots d'ordre du village, interdit les Fambondings et les Kakourang de franchir n'ont pas les portes de classes, mais de la cours. Et pendant les 3 semaines que duraient cette initiation, les enseignants ne se sont jamais plein de cette culture. D'ailleurs je profite de l'occasion pour répondre indirectement un internaut bien informé des autres cultures pour dire que c'est pire chez les serres ou lébous. Pour ma part, je condamne sans renier ma culture. ET tout est condamnable qu'il soit serre, lébous ou diola, je pense qu'il ya une limite à ne pas franchir " c'est les établissements scolaires pour assurer une meilleure éducation à nos enfants" Sa me touche cette fermetures prématurée par ce que j'ai des neveus et des nièces à cette établissement et leur scolarité m'intérésse. ILs s'agit de préparer nos élites de demain et sa quelque soit la culture ou la tradition, et sa on ne doit pas l'oublier.
Merci pour tous que la raison l'emporte. Je partage la décison du préfet de fermer momentanément les établissements car le préfet est le garant de la sécurité de tous dans le département pas que les enseignents. J'attends de la part des sages de Koubanao et des environnants de jouer un rôle d'apaisement et une table ronde avec les différents chefs d'établissements de Koubanao pour ramener le calme et l'appaisement. Nous avons besoin des enseignements et les enseignants ont besoin des populations aussi. N'oublier pas qu'au Sénégal, il y a carence d'enseingants et pour celà, faisons tout en ce qui est de notre pouvoir pour que les acquis ne nous échappes. Merci à tous

13.Posté par COLY le 01/05/2011 11:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci à tout le monde d'avoir donner leur idée, on ne peut pas vraiment empêcher à quelqu'un de faire pratiques culturelles ,seulement faut pas que les autres soient laisés?
je propose que les enseignants soient tous des casassais pour que le problème soit réglé pour de bon parce que ils pourront maîtriser la situation . et ça serai grave car nous les sudistes on est à Dakar nous ne pouvons pas rentrer à cause de l’insécurité prion pour que la paix reviennent chez nous .

14.Posté par Bourama le 01/05/2011 13:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne connais pas de journaliste du nom de Oscare Gueye à Ziguinchor. Il n y en a pas. Je pense que c'est Idrissa B San" qui n'est collé ce pseudo. En tout cas, celui qui signe pour leral.net à Ziguinchor est son ami depuis Dunya Fm ZG. Et ce dernier s’appelle S S...y et n'écrit pas. il ne fait que presenter le journal dans cette radio après avoir été préparé par la rédaction Idy, soit honnête avec le populaire qui t'a rendu populaire.

15.Posté par Bourama le 01/05/2011 13:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne connais pas de journaliste du nom de Oscare Gueye à Ziguinchor. Il n y en a pas. Je pense que c'est Idrissa B Sané qui s'est collé ce pseudo. En tout cas, celui qui signe pour leral.net à Ziguinchor est son ami depuis Dunya Fm ZG. Et ce dernier s’appelle S S...y et n'écrit pas. il ne fait que presenter le journal dans cette radio après avoir été préparé par la rédaction Idy, soit honnête avec le populaire qui t'a rendu populaire.

16.Posté par Pocaire le 01/05/2011 14:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quelle est la culture Diola qui peut permettre ces actes de vandalisme? Non jamais le Diola a toujours du respect pour le corps des enseignants.Mes chers parents quand il s'agit de dire la vérité il faut oser la dire.Un tel comportement est un acte criminel qui n'a aucun rapport avec la culture Diola.N'utiliser pas les Kancourans ou Fambondis pour des règlements de compte personnel.Nos parents n'ont jamais fait sortir ces éléments pour des actes qui n'ont aucun sens culturel. Ayant du respect pour celui qui apporte du savoir à nos fils; la fermeture va inéluctablement l retarder les élèves dans leur carrière scolaire.Ne faisons pas de l'amalgame entre culture et des actes de vandalisme.

17.Posté par deug le 01/05/2011 17:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je me demande, si les intervenants sont des enseignants ? les interventions et même l'article sont remplis de fautes. Honorez la profession.

18.Posté par Pocaire le 06/05/2011 11:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Deug , si votre niveau scolaire ne vous permet pas de vous exprimer expressément ou si vous n'avez rien à dire il faudra clouer ton bec.

19.Posté par Anick le 25/05/2011 14:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je ne fait remercie la population des Kalounaye en général et celle de Coubanao en particulier par ce cette population etant vraiment progressiste n'admetra pas la collaboration de ces enseignants ke les autres croit de k'il disent sur le probleme je pense jusqu'a present seul la version de ces enseignant sur la situation
je tiens à rappeler l'opinion que dans ce corps professorat il y a meme les fils de la zones et d'autre ont eu des maisons gratuitement il benficie autant davantage que les habitants du village sinon plus .

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image