leral.net | S'informer en temps réel

CENTIF à Mbour pour lutter contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme


Rédigé par leral.net le Samedi 25 Août 2012 à 14:13 | | 0 commentaire(s)|

CENTIF à Mbour pour lutter contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme
Pour combattre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme au Sénégal, la Cellule nationale de traitement de l'information financière (CENTIF) effectue une tournée nationale en vue de sensibiliser les acteurs économiques à adopter des mesures conservatoires pour éradiquer le fléau. Ceux du département de Mbour ont été à l’école, ce jeudi 23 Août, pour égaler le savoir-faire des délinquants financiers qui renouvellent tout le temps leurs savoirs pour dissimuler leurs preuves. Les travaux ont été supervisés par le préfet du département de Mbour, Alyoune Badara Diop.



"Quand vous avez à faire à des délinquants qui mettent en œuvre de l'ingénierie financière pour pouvoir faire disparaître la traçabilité des fonds sales, vous devez aussi mettre en face des enquêteurs de niveau égal ou supérieur, donc nous continuons à nous former à l'interne", a souligné le président de la Centif, Demba Diallo, qui précise que sa structure dispose d’un centre de formation et de documentation où est formé de manière continue le personnel, et notamment les 6 membres de la Centif, nommés par décret, car étant dans un domaine où tout évolue vite. Selon lui, toutes les informations qui, à l'origine, peuvent être considérées comme des opérations douteuses sont traitées selon les standards édictés par des organes comme la GAFI (groupe d’action financière) et le GIABA. Et une fois que des indices probants de fautes, de crimes financiers sont décelés, ces rapports sont transmis au procureur de la République qui a maintenant l'obligation de saisir le juge d'instruction.


« Ainsi, la CENTIF a transmis 86 dossiers, enregistré 60 inculpations, 31 ordonnances de clôture et permis une dizaine de condamnations en sept ans d'activité, » se félicite son président qui précise "C'est dire que nous allons dans le bon sens et notre souhait serait qu'il y ait le moins d'infractions. Mais s'il y a beaucoup d’infractions, notre souhait serait de traduire le maximum de délinquants possibles devant les cours et tribunaux", Ambition le patron de la Centif.



Petitecote.net (MK)






Hebergeur d'image