leral.net | S'informer en temps réel

CHEIKH BÉTHIO THIOUNE APRÈS SA DÉMONSTRATION DE FORCE À TOUBA : ' Je suis le seul cheikh contemporain '

Samedi dernier, Cheikh Béthio Thioune a fait une véritable démonstration de force avec ses talibés sur une file longue environ de 5 km. Il a saisi cette opportunité pour réitérer son allégeance au fils de feu Serigne Saliou Mbacké, en l'occurrence Seigne Cheikh.


Rédigé par leral.net le Lundi 11 Août 2008 à 09:36 | | 0 commentaire(s)|

CHEIKH BÉTHIO THIOUNE APRÈS SA DÉMONSTRATION DE FORCE À TOUBA : ' Je suis le seul cheikh contemporain '
"Je suis le seul Cheikh contemporain. Aujourd’hui, il y a des fils de cheikh, des petits fils de cheikh, mais plus de cheikh. Serigne Touba faisait des cheikhs mais en son temps. Avec Serigne Saliou, je suis le seul à accéder au grade de Cheikh. » Ces mots de Cheikh Béthio Thioune ont été recueillis à l‘occasion de la ziara annuelle qu’il effectue au domicile de feu Serigne Saliou Mbacké. Cette édition marque une étape décisive dans la famille de Serigne Saliou puisqu’ étant célébrée sans celui qui fut le cinquième khalife général des mourides sur terre.
C’est Serigne Cheikh Saliou, actuel Khalife de Serigne Saliou qui a reçu les talibés de Serigne Saliou à la tête de qui on pouvait voir le thiantakoune en chef Cheikh Béthio Thioune qui, séance tenante, a réaffirmé son acte d’allégeance à Serigne Cheikh Saliou. Ainsi dira- t- il :’’J’ai été formé par votre père. C’est à l’âge de 8 ans que j’ai prêté mon serment d’allégeance à Serigne Saliou Mbacké. Aujourd’hui, avec mes 62 ans, je suis prêt, disposé à exécuter, de jour comme de nuit, l’ensemble de vos sollicitations. Je vous demande de ne pas sous-estimer mes capacités et vous prie de m’accompagner simplement avec vos prières’’. C’est ainsi qu’il invitera ses talibés et non moins fidèles de Serigne Saliou dont ils continuent de se réclamer à faire preuve de courage pour engager les travaux de khelcom.
Revenant sur l’actualité, le Cheikh de Serigne Saliou dira qu’il n’existe pas de nuage entre lui et le président de la République. Ceux qui le disent, se trompent lourdement, a-t-il révélé avant de dire que s’intéressant au bien être de ses nombreux talibés, il a le devoir de faire de la politique. « Je ferai de la politique et cela ne m’empêchera pas d'être un homme d’une spiritualité exemplaire. »
Revenant sur ses relations avec les politiques, Cheikh Béthio confirme son entretien avec le fils du président Wade : " Karim Wade est venu me voir comme il le faisait d’habitude. Serigne Saliou a quitté ce bas-monde mais Cheikh Béthio et ses talibés ne se lassent jamais de magnifier son œuvre, de le remercier. Cela démontre s’il en était encore besoin que c’est une dévotion sincère", souligne-t-il. À signaler que les talibés ont déroulé une procession longue d’environ cinq km pour rallier le domicile de Serigne Saliou via les rues parallèles à celles interdites.






Hebergeur d'image