leral.net | S'informer en temps réel

CONCOURS GÉNÉRAL : Me Abdoulaye Wade plaide en faveur des langues nationales

La cérémonie de remise des prix du concours général 2011 a eu lieu hier. Elle s’est tenue au grand théâtre sous la présidence effective de Me Abdoulaye Wade et sous le parrainage du professeur Cheikh Anta Diop. L’occasion a été saisie par le chef de l’État pour plaider en faveur du développement des langues nationales et leurs introductions dans le système éducatif. Le président de la République Me Abdoulaye Wade a plaidé, hier, au cours de la cérémonie de remise des prix du concours général pour le développement des langues nationales. Le chef de l’Etat a saisi la même occasion pour inviter les Africains à rompre avec dit-il, « cet esprit d’assistance ».


Rédigé par leral.net le Jeudi 21 Juillet 2011 à 13:59 | | 2 commentaire(s)|

CONCOURS GÉNÉRAL : Me Abdoulaye Wade plaide en faveur des langues nationales
Car, selon lui, « la renaissance africaine est une réalité ». D’où le thème pour l’édition de cette année, « renaissance africaine et réformes curriculaires : enjeux et perspectives pour l’école et la jeunesse africaine ». Les œuvres de Cheikh Anta Diop, parrain du concours général 2011 ont été magnifiées par le chef de l’État. En effet, Me Abdoulaye Wade a fait savoir aux lauréats qu’« il a lu un peu de Cheikh Anta Diop presque tous les soirs ».

À en croire Me Abdoulaye Wade, « l’Afrique n’est pas morte ». « Cependant, elle a été battue, humiliée, bafouée, elle ne saurait disparaître parce que l’Afrique renaît profondément », dira Me Wade. Et de poursuivre : « La renaissance est née d’une rupture et de retrouvailles de principes de culture qui nous viennent de Rome. Elle prend sa source dans la diaspora ».

Pour lui, il n’est pas question de demander une réparation à l’Europe sur la question de l’esclave. De l’avis du chef de l’État, « il faut construire des monuments dans les pays développés pour que les jeunes puissent poser des questions afin de se rendre compte du drame. Les séquelles de l’esclavage ne disparaîtront jamais ». Sur un autre registre, le président Wade a soutenu qu’il faut promouvoir les sciences

et les technologies de l’information et de la communication car, selon lui, « notre système est très théorique ». Au total, 122 prix ont été décernés cette année aux meilleurs élèves des différents établissements d’enseignement moyen du pays. Sur 1490 candidats, on compte 743 en classe de première sur 737 en classe de terminale pour 25 disciplines.

Pour la région de Dakar, il y a eu 85 lauréats et 35 répartis pour les autres régions du Sénégal. Sur ce chiffre, on a noté 20 prix en première et autant en terminale et 82 accessits. En outre, il faut souligner que sur les 108 candidats déclarés, il y avait 41 filles sur 67 garçons. Par ailleurs, le lycée Limamou Laye a pris le dessus sur tous les autres lycées du pays avec 22 prix dont 11 accessits. Il est suivi par le Prytanée militaire de Saint-Louis.

Adama COULIBALY
source Lematindafriqe.com





1.Posté par wade magg say say le 21/07/2011 21:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

nous plaidons le français et l'anglais va te faire foutre vieux boudins.Comme disait l'autre on a tout compris.

2.Posté par ba le 23/07/2011 00:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

wow toutes nos féliciatations a tous les Lauréats du Lycée Seydina Limamoulaye et aussi un Grand big Up a tous les Accéssites aussi !!!!!!!!
fiér d'etre Produit de Limz plus Particuliérement au club D'anglais aka LAPA et le club Français
We Are the Best !!!!!!!!

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image