leral.net | S'informer en temps réel

Caisse de sécurité sociale : Le patronat demande une autonomie de gestion de l’institution

Le secteur privé plaide en faveur d’une gestion autonome des ressources financières de la Caisse de sécurité sociale. Le souci est d’arriver à mieux servir les intérêts des bénéficiaires.


Rédigé par leral.net le Jeudi 15 Avril 2010 à 19:10 | | 0 commentaire(s)|

Caisse de sécurité sociale : Le patronat demande une autonomie de gestion de l’institution
Le président de la Confédération nationale des employeurs du Sénégal (Cnes) a invité, mardi, le nouveau directeur général de la Caisse de sécurité sociale (Css) à être vigilant sur la bonne marche de l’institution. Mansour Kama, qui s’exprimait au cours de la cérémonie de passation de service entre Ibrahima Guèye, directeur général entrant et Amadou Yéri Diop, Dg sortant, a insisté sur l’autonomie de gestion. ‘J’insiste sur l’autonomie de gestion afin de réserver de bons services aux ayant droits. Nous tenons absolument à l’autonomie de gestion même si la Css est sous la tutelle de l’Etat’, a-t-il déclaré au nom du patronat qu’il représentait à la rencontre. ‘Nous n’avons aucune appréhension avec le nouveau Dg entrant. Nous tenons au respect des règles de gouvernance sociale de l’institution. Les règles de gouvernance doivent être au cœur de l’administration des institutions de prévoyance sociale’, a-t-il insisté.
Cette préoccupation a été partagée par le Président du conseil d’administration (Pca) de la Caisse de sécurité sociale. ‘Nous allons veiller sur l’autonomie de gestion. Nous continuons à l’édicter en règle’, a souligné Amadou Racine Sy. S’adressant aux travailleurs, Mansour Kama les invitera à prendre en considération les performances réalisées par le Dg sortant. ‘Les bonnes performances réalisées par Yéri Diop ne doivent pas être oubliées. Les travailleurs ne doivent pas remettre en cause les bonnes actions qui sont des bases solides sur lesquelles on doit construire le développement’, a-t-il dit. Quant au Pca, il a conseillé au nouveau Dg de faire attention aux gens qui racontent de mauvaises choses. ‘Quand vous remplacez quelqu’un, nombre de gens viendront dire du mal de votre prédécesseur. Ils raconteront des choses qui n’existent que dans leur imagination. Méfiez-vous des gens qui viendront dire du mal de votre prédécesseur’, lui a-t-il suggéré. Amadou Racine Sy a averti les lobbies religieux que rien ne se fera dans l’institution sans l’avis du Conseil d’administration. ‘Ibrahima Guèye est un homme politique. Il est le maire de Mbacké et appartient à la communauté mouride. Mais si quelqu’un imagine que parce qu’il est mouride du Parti démocratique sénégalais (Pds), il pourra trouver une faveur auprès de lui, il se trompe’, a-t-il laissé entendre. ‘Ibrahima Guèye est sous l’autorité du Conseil d’administration (Ca). Il appliquera les recommandations du Ca’, a-t-il ajouté.

Le nouveau directeur de la Caisse de sécurité sociale (Css), Ibrahima Guèye, a surtout mis l’accent sur la concertation qu’il entend entamer avec les travailleurs.
 ’Je mets en avant la concertation avec les travailleurs. Nous allons examiner ensemble les revendications en fonction des moyens dont dispose l’institution. En retour, j’attends de vous une collaboration franche pour le bonheur des bénéficiaires’, a dit Ibrahima Guèye. L’ancien directeur du Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud), par ailleurs maire de Mbacké, promet de ne ménager aucun effort pour l’amélioration des conditions de travail des agents.

Ndakhté M. GAYE
Source Walfadjri






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image