leral.net | S'informer en temps réel

Cheikh Bamba Dièye promet 175 millions FCfa

Des registres d'état civil réduits en cendres, des mobiliers de bureau calcinés et des salles noircies par la fumée par des manifestants lors du 1er tour de l'élection présidentielle.


Rédigé par leral.net le Mercredi 2 Mai 2012 à 21:12 | | 2 commentaire(s)|

Cheikh Bamba Dièye promet 175 millions FCfa
Lundi dernier, le ministre de l'Aménagement du Territoire et des Collectivités locales, Cheikh Bamba Dièye, accompagné de ses différents chefs de services, du Programme national du Développement local (Pndl) et de l'Agence pour les Travaux d’Intérêt public (Agetip), a visité la mairie de Tivaouane totalement endommagée lors de violentes manifestations durant la campagne du premier tour de l'élection présidentielle, rapporte le quotidien national "le Soleil".

A la mairie de Tivaouane, indique le journal, «il ne reste que des registres d'état-civil réduits en cendres, des mobiliers de bureau calcinés et des salles noircies par la fumée avec des armoires, chaises et murs ravagés par les flammes. Un spectacle désolant qui prive les citoyens de Tivaouane de l'état civil, donc, de ce qu'il ya de plus important dans la gestion d'une cité».

Affecté par l'ampleur des dégâts et surtout les préjudices causés par cette situation, le ministre Cheikh Bamba Dièye a dit, «plus jamais !» Selon lui, il ne sera plus question . de laisser des gens s'attaquer à un secteur aussi névralgique qu'un centre d'état civil pour extérioriser leur colère. «Dans un pays où les ressources sont insuffisantes par rapport aux attentes, aucun citoyen n'a le droit de saborder l'intérêt général en touchant au fondement même de l'organisation citoyenne, l'état civil. J'en appelle au bon sens de nos compatriotes», a lancé le ministre, par ailleurs maire de la commune de Saint-Louis.

Aux services techniques de l'état-civil de toutes collectivités locales du Sénégal, le ministre somme de «se conformer aux lois dans la gestion des archives». Car, les registres de déclarations comportent trois volets et l'un doit être acheminé au tribunal départe­mental pour y être sécurisé. «Or, cela ne se fait pas comme il se doit afin de pouvoir s'y référer dans des situations pareilles. Cela aiderait à reconstituer le stock d'informations afin d'éviter de pénaliser les citoyens», a déclaré le ministre de l'Aménagement du Territoire et des Collectivités locales. C'est pourquoi il a instruit les services concernés à «s'acquitter régulièrement d'une telle tâche».

Face à l'ampleur des dégâts sur la mairie de Tivaouane, Cheikh Bamba Dièye a annoncé qu'une enveloppe de 100 à 150 millions de FCfa sera dégagée pour reconstruire la mairie, l'équiper et surtout parachever la dynamique de l'informatisation déjà initiée par le conseil municipal. Auparavant, les mairies d'arrondissement de Thiès Ouest et de Thiès Est avaient reçu le ministre et sa délégation, suite aux actes de vandalisme qu'elles avaient subis durant la garde-à-vue de Béthio Thioune.

A Thiès Ouest, tout le mobilier ainsi que les archives sont partis en fumée. La mairie de Thiès-Est est moins touchée. Le ministre a promis une enveloppe de 25 millions de francs Cfa pour permettre à ces deux mairies de reprendre le travail dans les IS jours.



SOURCE : LE SOLEIL



1.Posté par Fadiagne le 03/05/2012 10:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si le nouveau régime arrêttait de parler en terme d'argent (millions etc ...), c'est WADIEN comme approche. Le sénégalais est capable d'aborder toutes les difficultés en terme de projets. Ces nouveaux ministres ne font qu'exposer leur rêve qui était de prendre la place de Wade. Vous n'avez encore rien vu....

2.Posté par falou le 03/05/2012 11:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

profitant de la nouvelle equipe gouvernementale de Mr le president macky sall avant de faire l'etat des liuex des collectivités locales, la communauté rurale de Meouane est entrain de vendre des terres dans les champs des populations paysannes de meckhé.
sans aviser les proprietaires des terres ils sont ammasser plusiueurs millions
pour ne pas utiliser l'usage de la force nous avons voulu interpellez les autorités competentes,Ministre,gouverneur,prefet.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image