leral.net | S'informer en temps réel

Corruption : le taximan prend deux mois ferme

Le tribunal des flagrants délits de Dakar a condamné un taximan, vendredi, à deux mois de prison ferme pour avoir tenté de corrompre un agent de la gendarmerie sur la voie publique.


Rédigé par leral.net le Vendredi 6 Avril 2012 à 19:24 | | 0 commentaire(s)|

Corruption : le taximan prend deux mois ferme
Les faits se sont déroulés le 22 mars dernier. Le taximan est arrêté à hauteur de Capa à Yarakh pour un contrôle. En donnant au gendarme les pièces demandées, il glisse un billet de mille francs dans la pochette contenant le livret de conduire.

Le gendarme offusqué l’interpelle pour corruption. A la barre, il a catégoriquement nié les faits qui lui sont reprochés. Très en verve, il souligne : ‘’ je n’ai jamais voulu le corrompre. C’est dans cette pochette contenant les pièces que j’avais gardé l’argent’’.

Devant les questions du président, il s’est obstiné à dire que son intention n’a jamais été de corrompre le gendarme, il n’y avait pas que 1.000 francs mais au total c’était 11.000 francs.

Ses dénégations ont poussé le procureur à dire que les faits de corruption sur un agent de contrôle sur la voie publique sont d’une certaine gravité. ‘’On lui a demandé un permis de conduire et il y a glissé un billet de banque, c’est grave. La corruption est une gangrène pour notre société’’, a indiqué le procureur.

‘’Cette forme de corruption ne doit pas être banalisée’’ a estimé le procureur qui a requis trois mois ferme pour le prévenu.

La défense a par contre trouvé cette peine demandée trop sévère précisant qu’‘’il est fort possible que le billet se soit trouvé dans la pochette des pièces de la voiture’’.

‘’Je peux témoigner de l’honorabilité de ce garçon car il a été gardien pendant quatre ans au niveau de l’immeuble où j’habite’’, a affirmé l’avocat.

‘’Permettrez lui de retrouver son taxi, il est travailleur’’, a-t-il ajouté. En outre, le conseil de la défense a demandé la relaxe au bénéfice du doute, avant de solliciter la clémence au cas où le tribunal retiendra sa culpabilité

Après délibération, le tribunal a reconnu le prévenu coupable de corruption, avant de le condamner à deux mois de prison ferme.


SOURCE:APS






Hebergeur d'image