leral.net | S'informer en temps réel

Dakar et Bruxelles dégagent des perspectives pour une coopération renforcée

Dakar, 19 mai (APS) - Le Sénégal et la Belgique ont dégagé jeudi des perspectives pour le renforcement de leur coopération et souligné, dans le cadre de leur programme de coopération 2010-2013, leur volonté de mettre l’accent sur la santé et les infrastructures de base pour ce qui concerne l’hydraulique et l’assainissement.


Rédigé par leral.net le Jeudi 19 Mai 2011 à 16:37 | | 0 commentaire(s)|

Le directeur de cabinet du ministre du Budget, Cheikh Sidy Bèye, qui présidait la rencontre de présentation de la revue annuelle conjointe du programme de coopération entre les deux pays qui s’est ouvert jeudi matin à Dakar, souligne que c’est l’occasion pour les deux gouvernements, de faire un point exhaustif de l’état de mise en œuvre de ce programme.

‘’Le programme indicatif de coopération 2010-2013 a été adopté lors de la 12-ème session de la réunion technique mixte tenue à Dakar en décembre 2009. Il permet de dégager ensemble les perspectives pour une coopération future renforcée’’, a rappelé M. Bèye.

‘’Nous avons décidé de concentrer le programme de coopération 2010-2013 dans le secteur des infrastructures de base en hydraulique et assainissement en milieu rural et dans le secteur de la santé’’, a-t-il souligné.

Selon lui, ‘’les critères qui ont prévalu au choix de ces deus secteurs, ont obéi non seulement à leur caractère prioritaire pour le Sénégal en vue de l’atteinte des objectifs du millénaire pour le développement, mais surtout à l’expertise reconnue de la Belgique dans ce domaine’’.

La Belgique, a-t-il rappelé, a appuyé le projet d’amélioration et de renforcement des points d’eau dans le bassin arachidier et soutenu le sous-programme ‘’Eau potable et assainissement’’.

Ce pays a aussi apporté son aide pour la réalisation du projet de nettoiement de la ville de Saint Louis et la valorisation de l’utilisation des eaux des forages pour des activités agricoles, a-t-il noté.

‘’Concernant le secteur de la santé, a-t-il poursuivi, on peut citer l’appui aux régions médicales de Diourbel, Kaolack, Fatick, ainsi que l’appui à la micro-assurance santé.’’

D’autres actions, a-t-il poursuivi, ont été réalisées dans le secteur de la micro-finance et de l’éducation, qui ont été les secteurs prioritaires dans les programmes éducatifs de coopération précédents.

Cheikh Sidya Bèye souligne que les deux pays sont en parfait accord sur les priorités de développement du Sénégal, notamment en ce qui concerne les populations rurales ciblées par cette coopération. D’après lui, le programme de quatre ans (2010-2013) mobilise quelque 34,5 milliards de francs CFA.

‘’Je salue le rôle actif que joue l’agence belge de développement dans la coordination de l’exercice de formulation des nouveaux projets et le suivi très rapproché sur le terrain de leur mise en œuvre conjointement avec les services sénégalais concernés’’, a dit M. Bèye.

Il a souligné l’approche participative qui a présidé à la préparation de cette rencontre bilatérale, avec une implication effective des acteurs concernés aussi bien au niveau local que central.

‘’La coopération belge figure parmi celles avec lesquelles le Sénégal rencontre le plus de satisfaction, car des concertations à tous les niveaux se tiennent régulièrement tant au niveau bilatéral qu’au niveau des projets et programmes’’, a fait observer le directeur de cabinet du ministre Budget, Cheikh Sidya Bèye.

SBS/ASG






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image