leral.net | S'informer en temps réel

Défense et promotion des libertés : Alla Dieng crée une association caritative dénommée « Soif de la Justice »

Le Sénégalais ont-ils soif de la justice ? Alla Dieng, président du mouvement citoyen « Jog Jotna » répondra par l’affirmative. Lui qui vient de séjourner à la prison de Rebeuss. Des révélations qu’il a faites sur les conditions de détention dans ce milieu carcérale ont fait tiquer plus d’un défenseur des droits de l’homme.


Rédigé par leral.net le Vendredi 5 Août 2011 à 02:33 | | 0 commentaire(s)|

Défense et promotion des libertés : Alla Dieng crée une association caritative dénommée « Soif de la Justice »
Evoquant les conditions de détention de ce centre de détention préventive, Alla Dieng révèle que « les détenus souhaitent être jugés. Ils ne réclament que la justice. ( …) Leurs conditions de détention sont inhumaines ». Par sa voix, d’ailleurs, les prisonniers de Rebeuss lancent un appel au Président de la République qui y a plusieurs fois séjourné, en lui disant que « Rebeuss est pire que l’enfer. La prison est pleine à craquer ».

Et pour preuve, il renseigne que « Rebeuss est aujourd’hui, peuplée de plus 1800 détenus alors que la barre des 1000 pensionnaires avait été rarement franchi avant l’an 2000 ». Cet accroissement de la population carcérale est dû, rapportent des sources du milieu carcéral « aux primes accordées aux Commissariats de police et de Brigades de gendarmerie pour chaque dossier envoyé au parquet en raison de 12500 F ou 18.000 F par dossier ».

Et Alla Dieng de poursuivre que « les chambres 9 et 10 qui devraient contenir chacune, 70 personnes, sont à 220 âmes, soit plus du triple. Les autres ne sont pas mieux loties ». Tandis que, ajoute-t-il, « les soins médicaux font défaut, faute de médicaments. Du paracétamol pour toute sorte de maladie. Alors que les repas servis sont inconsommables ».

Rapportant les déclarations des prisonniers.., « déjà 250 individus, bénéficiant de la présomption d’innocence, est pleine d’aberrations dans la mesure où ils (les détenus de ladite loi) vivent dans les mêmes conditions que ceux qui sont déjà condamnés ».

Selon Alla Dieng, les prisonniers n’ont pas apprécié le renvoi sine die de la session des Assises, faute de budget de 30.000.000 de nos francs qui devrait concernés 41 personnes dans 15 dossiers au moment où disent-ils, « le parti au pouvoir venait de dépenser 10 fois cette somme pour réunir ses membres et sympathisants le 23 juillet dernier ».

Ainsi, après ce round-up des conditions de détention, Alla Dieng arrive au constat que le Sénégal et les Sénégalais ont soif de la justice. D’où le lancement d’une association caritative dénommée « Soif de la Justice ».

Soif de justice a pour objectif de s’engager pour la défense et la promotion des libertés et des droits de l’Homme. Elle s’illustrera contre toute forme d’injustice. Elle œuvrera sans relâche pour la primauté du droit, de l’éthique et de la justice pour tous et partout. Elle ne négligera pas non plus l’assistance et le soutien des détenus et leurs familles.

Ferloo






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image