leral.net | S'informer en temps réel

Désencombrement de la commune de Dalifort : Les mécaniciens de "Pompier" sommés de vider les lieux

Ils étaient des centaines de mécaniciens regroupés au sein du réseau des vrais artisans du Sénégal (Revas), en assemblée générale sur le site que l’Etat leur a affecté suite à leur déguerpissement de l’ex-gare routière Pompiers. Ces derniers risquent encore d’être chassés du site par les autorités municipales de Dalifort qui n’agréent pas leur installation dans la localité.


Rédigé par leral.net le Vendredi 26 Décembre 2014 à 12:10 | | 0 commentaire(s)|

Désencombrement de la commune de Dalifort : Les mécaniciens de "Pompier" sommés de vider les lieux
De l’avis d’Ali Sow, président du regroupement des mécaniciens, «Toutes les difficultés que nous vivons c’est l’Etat .Si nous travaillons dans les rues, c’est de sa faute. Au moment d’expulser les mécaniciens de Pompiers, on a discuté avec le chef de l’Etat. Il nous a octroyés 5000 m2 avec 93 millions pour l’aménagement du site».Dans la foulée, ce dernier a fustigé l’acharnement des agents de la commune de Dalifort : « ce qui nous retient ici, c’est que le site n’est pas encore aménagé .Mais la mairie nous persécute tous les jours. L’autre jour, le maire est venu bousiller tous les bagages des ouvriers. il a utilisé les forces de l’ordre et j’ai dû calmer les ouvriers pour éviter des affrontements ». Et de faire savoir : « il a rétorqué qu’il a son programme et le Président a le sien». Le porte-parole des mécaniciens va alors fustiger la démarche du maire qu’il juge virulente. « Il nous a dit que le site que le chef de l’Etat nous a donné provisoirement ne lui appartient pas et il ne doit le donner sans son aval .A chaque fois qu’il vient ici, c’est avec un discours va-t-en-guerre. Nous n’accepterons plus ces persécutions. Nous lui ferons face», a lancé Ali Sow .

En réponse, Cheikhra Diop, 2E adjoint chargé de l’environnement et de la voirie, a ramé à contre-courant des allégations avancées par les mécaniciens. « Ils étaient venus nous demander juste deux mois, le temps de trouver un autre site, l’ancien secrétaire municipal leur a accordé cette faveur. Mais il se trouve qu’on refait les entrées principales de la commune». Et de poursuivre pour dénoncer la situation d’encombrement de la commune : « Dalifort est devenu le réceptacle de toutes les épaves et nous ne l’acceptons pas .Ceux qui veulent des cartes Ovp doivent attendre qu’on termine le travail. Après, s’ils sont d’accord avec des conditions, ils peuvent venir à la mairie. Dès lundi, on va recommencer les déguerpissements. On veut refaire la commune » a renseigné l’adjoint au maire.

Sud Quotidien






Hebergeur d'image