leral.net | S'informer en temps réel

Don de sang : les amicales professionnelles catholiques veulent sauver des vies

La Coordination des Amicales professionnelles catholiques, dans le cadre de ses activités, a organisé, samedi à Dakar, une journée de don de sang qui, selon son coordonnateur, Benoît Michel Dione, constitue "une œuvre caritative majeure pour sauver des vies".


Rédigé par leral.net le Samedi 25 Août 2012 à 17:17 | | 0 commentaire(s)|

Don de sang : les amicales professionnelles catholiques veulent sauver des vies
‘’Cette séance de don répond à notre slogan +Nous sommes le ciel de la terre et la lumière du monde+. Dans ce sens, nous avons fait une œuvre caritative par ce geste anodin, qui est de donner de notre sang pour sauver des vies’’, a dit M. Dione, lors de la cérémonie en l'église des Martyrs de l'Ouganda.

A cet égard, il a invité toutes les bonnes volontés à accomplir ce geste humanitaire qui traduit aussi un élan de solidarité.

‘’Nous lançons un appel à tout le monde, musulmans et catholiques’’, pour qu’ils en fassent de même, a-t-il indiqué, soulignant que les initiateurs comptent aussi étendre leurs actions au-delà de Dakar.

‘’En dehors de la pouponnière de la Médina (quartier de Dakar), où nous avions effectué des dons, nous sommes sollicités par celles de Mbour et Kaolack. Nous sillonnerons tout le Sénégal suivant les besoins et la disponibilité de nos ressources financières’’, a-t-il promis.

‘’A l’Hôpital principal de Dakar (HPD), nous n’avons plus de problème de manque de sang, car on a pris les devants en faisant, lors de chaque ramadan, le tour des paroisses de Dakar et de sa banlieue. Ce qui nous a permis de régler le problème à l’interne et de venir en appoint aux autre structures de Dakar’’, a de son côté indiqué le major Ousmane Sarr, de la banque de sang de l’HPD.

Selon lui, il n’y a aucun risque à donner de son sang. Il a rappelé les avantages pour le donneur qui, avant tout, sauve des vies.

‘’Avec l’avancée de la technologie, il n’y a pas de risque à donner son sang, parce que toutes les mesures sont prises. Au-delà de l’acte de sauver des vies, le donneur peut, au niveau de l’Hôpital principal, connaître son groupe sanguin et, après cinq dons, ce dernier va bénéficier de la gratuité des consultations et des bilans sanguins’’, a expliqué le major Sarr.

Selon lui, beaucoup de cas d’avortement sont dus à l’incompatibilité des couples.

Selon Léon Michel Dione, secrétaire général de la Coordination des Amicales professionnelles catholiques, un calendrier annuel sera établi lors de la journée d’amitié prévue le 9 septembre à Saint-Michel et qui sera suivie d’une journée d’actions de grâce.



Source:CB/ASG






Hebergeur d'image